Publié

InsoliteAvion évacué, escrocs pincés

Les passagers d’un vol Genève-Londres ont été débarqués. Grâce à un garde-frontière de Genève Aéroport, trois individus ont été arrêtés pour des arnaques à la carte de crédit.

par
Valérie Duby
Les deux individus reconnus par le garde-frontière ont dissimulé huit cartes de crédit entre les sièges de l’avion.

Les deux individus reconnus par le garde-frontière ont dissimulé huit cartes de crédit entre les sièges de l’avion.

Le vol Swiss opéré par Helvetic Airways LX00446 du 26 avril dernier, à destination de Londres (City), a pris une bonne heure de retard. Mais c’était pour la bonne cause. «C’est un cas exceptionnel», indique Meike Fuhlrott, porte-parole de Swiss. Il était environ 17 h 20 lorsqu’un collaborateur du Corps des gardes-frontières (CGFR) contrôle le passeport biométrique d’un individu. Il tape sur son ordinateur. Bingo! Ce Britannique de 26 ans est recherché pour escroquerie. Il a utilisé une carte de crédit volée pour acheter, dans une bijouterie zurichoise, une montre d’une valeur de 10 000 francs. «Un mandat d’arrêt national était décerné contre lui», explique l’adjudant EM Michel Bachar, chargé de communication du CGFR.

L’homme est interrogé. Il ne prendra pas l’avion pour rentrer chez lui… Mais voilà que, sur l’écran du garde-frontière, apparaît en même temps que le mandat d’arrêt de la police zurichoise, une photo. Celle du Britannique dans la bijouterie, en compagnie de deux hommes, non identifiés jusqu’ici. Bingo! Le fonctionnaire vient de voir passer ces deux individus quelques instants plus tôt. Ils ont embarqué dans l’avion qui se trouve sur le tarmac de l’aéroport de Cointrin et qui doit décoller à 17 h 55!

«Le commandant de bord de l’avion a été informé», poursuit Michel Bachar. À la demande du pilote, les passagers sont tous sortis de l’appareil, pour identifier leurs bagages. Parmi eux, les deux complices de l’arnaque de la bijouterie zurichoise, Britanniques eux aussi, âgés de 28 ans et qui n’ont pas opposé de résistance. Le commandant a dès lors ordonné une fouille de l’avion. Une fouille sommaire, l’appareil ne pouvant pas être trop longtemps immobilisé! Les recherches ne donnent aucun résultat et les passagers remontent à bord. Direction: Londres.

Fouille minutieuse

À l’arrivée du vol en Grande-Bretagne, une nouvelle fouille, plus minutieuse, est ordonnée. Le personnel d’entretien retrouvera huit cartes de crédit – toutes volées – dissimulées entre les sièges. Ces dernières sont remises au commandant de bord, qui les ramènera à Genève. Au final, les escrocs ont été remis aux autorités zurichoises. Michel Bachar salue «la présence d’esprit de l’ensemble des partenaires».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!