Regret: Avortement: Lena Dunham s'excuse

Publié

RegretAvortement: Lena Dunham s'excuse

L'actrice a tenu des propos sur l'avortement qui ont heurté les internautes. Elle demande pardon.

par
S.B. / Cover Media
AFP

Lena Dunham aimerait bien pouvoir être plus présente dans le débat sur l'avortement. La comédienne est une féministe endurcie qui a toujours soutenu le droit des femmes à décider de garder ou non leur bébé. De fait, elle aimerait bien que ce droit soit acquis une bonne fois pour toutes plutôt que de le voir revenir régulièrement dans la balance. «Je me dis souvent en ce moment qu'il y a une vraie stigmatisation autour de l'avortement, a-t-elle expliqué dans son podcast Women of the Hour. Aujourd'hui, je peux dire que je ne me suis jamais faite avorter, mais j'aimerais bien l'avoir fait.»

Prise de conscience

Sa prise de conscience date d'il y a quelques années, quand Lena Dunham avait rendu visite à une clinique spécialisée dans le planning familial au Texas. Une jeune femme était alors venue la voir pour lui demander si elle voulait participer à un projet où les femmes évoqueraient leurs histoires d'avortement. «J'ai sauté sur l'occasion, s'est-elle souvenue. ”Je ne me suis pas faite avorter”, voilà ce que je lui ai dit. Je voulais qu'elle sache que malgré mes propos, et mes luttes, je n'avais pas connu l'avortement moi-même.» Cet aveu lui avait fait comprendre qu'elle tenait une position délicate vis-à-vis de la question. «Même moi, qui tenais tant à défendre ce droit, j'avais le sentiment qu'il était important que je précise ce que j'avais vécu», a-t-elle ajouté.

Twitter s'affole

Evidemment, sa remarque n'est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux et on lui a reproché sa remarque. «Hey @lenadunham, je me suis fait avorter cette année. Je t'assure que tu n'as pas envie de vivre ça. Tes commentaires me filent la nausée», a notamment fait remarquer une internaute à Lena Dunham sur Twitter.

Elle fait machine arrière

Une levée de boucliers qui l'a fait réagir à son tour en passant sur Instagram pour rectifier un peu sa pensée. «J'espère que ma blague d'un goût douteux ne fera pas ombrage à toutes les femmes incroyables qui avaient participé à l'émission, a-t-elle écrit. Ces mots étaient prononcés par une petite personne qui m'habite souvent, naviguant entre la sagesse et l'ignorance (comme dans ma série télé), et c'est mal passé. C'est ma faute. Je ne voudrais jamais rendre triviale cette expérience émotionnelle et physique. Je veux seulement alerter les gens et faire cesser la stigmatisation. Je place le droit à l'avortement au-dessus de tout, et je suis responsable de mes mots, même s'ils étaient mal exprimés et ne servaient pas bien la cause.»

Pour faire amende honorable, Lena Dunham a fini par expliquer qu'elle ferait des dons à plusieurs associations, comme on peut mettre un dollar dans un pot à chaque gros mot prononcé.

Ton opinion