16.08.2020 à 13:58

FootballAxel Danner raconte ses premiers pas à Yverdon

Recruté par Yverdon après dix ans à Stade Lausanne-Ouchy, Axel Danner (28 ans) a débuté sous ses nouvelles couleurs, ce samedi. Il livre ses premières impressions.

par
Brice Cheneval


Axel Danner a débuté son aventure yverdonnoise par une victoire contre la réserve de Sion (2-0).



Axel Danner a débuté son aventure yverdonnoise par une victoire contre la réserve de Sion (2-0).

Olivier Allenspach

C’est le début d’un nouveau chapitre. Samedi, à l’occasion de la première journée de Promotion League, Axel Danner a disputé sa première rencontre avec Yverdon. Aligné d’entrée, le latéral droit a joué 90 minutes lors de la victoire face à la réserve de Sion (2-0). «Ils évoluaient à cinq derrière et nous ont attendu vraiment bas. C’est surprenant qu’une équipe de jeunes joue autant la défense», raconte l’une des recrues yverdonnoises de l’intersaison.

Ce baptême du feu était forcément particulier pour celui qui a tout connu pendant dix ans à Stade Lausanne-Ouchy. «Avant le match, c’est vrai que ça m’a fait un peu bizarre, témoigne-t-il. Il y avait une petite pression positive, j’avais envie de bien faire.» Passer des couleurs du SLO à celles d'Yverdon a cassé ses habitudes lausannoises. Mais il s’y est vite familiarisé. «En plus, il est joli ce maillot», rit-il.

«Avant le match, c’est vrai que ça m’a fait un peu bizarre. Il y avait une petite pression positive, j’avais envie de bien faire»

Axel Danner, latéral droit d’Yverdon

Une adaptation réussie

À vrai dire, Axel Danner se sent déjà adopté: «Je n’ai pas du tout été chamboulé. Il y a une ambiance incroyable dans le groupe, j’ai été très bien accueilli. Aucun joueur ne se prend pour un autre et il y a un bon mix entre jeunes et plus anciens. En plus, la qualité va avec. Il n’y a pas de souci à se faire là-dessus.»

À Yverdon, l’ancien capitaine du SLO doit apporter son expérience pour aider son nouveau club à atteindre la Challenge League. L’objectif est clairement revendiqué. «On ne va pas se cacher, on vise la montée. Il n’y a que le premier qui monte, donc je ne vais pas commencer à dire qu’on serait heureux d’être deuxième...»

Toutefois, l’intéressé aborde ce challenge avec la plus grande humilité: «Je connais bien la Promotion League, cela reste une ligue forte. Je n’arrive pas avec la prétention d’être au-dessus des autres. J’ai à cœur de prouver ce que je vaux.»

C’est en tout cas bien parti.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Ricinô

16.08.2020 à 15:53

Hop Bellinzone