Electricité: Axpo: perte de 1,25 milliard de francs en 2015/2016

Publié

ElectricitéAxpo: perte de 1,25 milliard de francs en 2015/2016

L'année précédente, le groupe énergétique alémanique avait subi une perte nette de 900 millions.

Le directeur général Andrew Walo n'a pas réussi à redresser la barre d'Axpo.

Le directeur général Andrew Walo n'a pas réussi à redresser la barre d'Axpo.

Keystone

Pénalisé par la chute des prix sur le marché de l'énergie, Axpo essuie une perte de 1,25 milliard de francs lors de l'exercice 2015/2016 (fin septembre). Face au contexte difficile, le groupe alémanique veut créer une nouvelle division pour les secteurs de croissance.

Comme attendu, les importantes dépréciations ont encore plombé le numéro deux suisse de l'énergie. Les corrections de valeurs nettes s'élèvent à 1,6 milliard de francs, a indiqué Axpo dans un communiqué publié mercredi avant sa conférence de presse de bilan. En 2014/2015, le groupe sis à Baden (AG) avait subi une perte nette de 990 millions.

Les prix du commerce de gros de l'électricité sur le marché européen ont chuté de 30% d'une année à l'autre et sont restés bas plus longtemps que prévu. Outre son parc de centrales et ses contrats de prélèvement d'énergie, le groupe a dû cette fois inscrire un correctif de valeur sur sa nouvelle centrale de pompage de Limmern (GL).

Pas de dividende

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'est encore enfoncé dans le rouge à -1,23 milliard de francs, contre un débours de -867 millions un an plus tôt. Hors effets uniques et dépréciations, il ressort à 637 millions.

Le chiffre d'affaires annuel reflète aussi l'évolution des tarifs de gros. Il s'est tassé à 5,42 milliards de francs, après 5,86 l'exercice précédent. Au vu des résultats, le conseil d'administration proposera une nouvelle fois de renoncer au versement d'un dividende.

En raison des conditions difficiles du marché, l'entreprise souligne qu'elle devrait continuer à économiser, optimiser les activités et générer de nouvelles sources de revenus. L'accès au marché des capitaux demeure crucial et du capital devrait affluer de nouveaux investisseurs dès 2019.

Nouvelle unité

Pour faire face au contexte difficile, le groupe entend en effet se renforcer dans de nouveaux secteurs, afin de réduire sa dépendance aux prix de l'énergie. Sous le nom «Axpo Solutions», il va créer une nouvelle unité d'affaires d'ici à deux ans. Dès 2019, le capital de cette dernière sera également ouvert aux investisseurs, annonce Axpo.

Au lieu de vendre ses centrales, la direction entend ainsi permettre aux investisseurs de parier aussi sur les énergies renouvelables et les affaires internationales, souligne le communiqué. Sur l'année fiscale écoulée, les investissements dans les infrastructures se sont montés à 890 millions de francs.

(ats)

Ton opinion