29.04.2016 à 16:19

TennisBacsinszky fonce vers son 1er titre sur terre battue

La Lausannoise affrontera samedi à 15 heures Marina Erakovic (WTA 186), joueuse issue des qualifications.

1 / 38
Timea Bacsinszky a remporté une belle victoire, bien qu'inutile, pour son deuxième match au Masters «bis» de Zhuhai (CHN). Elle est éliminée du tournoi. (Mercredi 2 novembre 2016)

Timea Bacsinszky a remporté une belle victoire, bien qu'inutile, pour son deuxième match au Masters «bis» de Zhuhai (CHN). Elle est éliminée du tournoi. (Mercredi 2 novembre 2016)

Keystone
Timea Bacsinszky (WTA 18) a connu des débuts plus que difficiles dans le Masters 'bis'. Elle a été écrasée 6-1 6-1 en 57' par la Chinoise Zhang Shuai (WTA 28). (Mardi 1 novembre 2016)

Timea Bacsinszky (WTA 18) a connu des débuts plus que difficiles dans le Masters 'bis'. Elle a été écrasée 6-1 6-1 en 57' par la Chinoise Zhang Shuai (WTA 28). (Mardi 1 novembre 2016)

Keystone
Timea Bacsinszky (WTA 18) est qualifiée pour le WTA Elite Trophy à Zhuhai, au sud de la Chine. Douze joueuses disputeront ce «Masters B» du 1er au 6 novembre. (Mardi 25 octobre 2016)

Timea Bacsinszky (WTA 18) est qualifiée pour le WTA Elite Trophy à Zhuhai, au sud de la Chine. Douze joueuses disputeront ce «Masters B» du 1er au 6 novembre. (Mardi 25 octobre 2016)

Keystone

Deux semaines après son week-end de Fed Cup qui a tourné au cauchemar, Timea Bacsinszky a repris des couleurs sous le soleil du Maroc. Elle disputera samedi la finale du tournoi de Rabat.

Victorieuse 6-4 7-5 de la Hongroise Timea Babos (WTA 40), la Lausannoise affrontera à 15 heures Marina Erakovic (WTA 186), une joueuse issue des qualifications. Elle a enlevé les deux rencontres qui l'ont opposée à ce jour à la Néo-Zélandaise, en 2007 à Melbourne et l'an dernier à Indian Wells.

Cartes en main

Si elle joue dans le même registre que face à Babos avec ce revers le long de la ligne le plus souvent imparable, Timea Bacsinszky (WTA 15) a toutes les cartes en main pour cueillir le quatrième titre de sa carrière, son premier sur terre battue.

Face à Babos, la Vaudoise a su parfaitement serrer sa garde dans les moments décisifs. Elle a, ainsi, gagné de haute lutte le neuvième jeu du premier set pour obtenir le droit de servir pour le gain de la manche. Au second, elle signait à nouveau le break à 4-4. Mais elle devait perdre «blanc» son engagement au jeu suivant.

Nullement affectée par ce break, elle pouvait à nouveau ravir l'engagement de Babos pour conclure sur sa première balle de match avec ce retour trop long de la Hongroise.

Emprise physique

Même si tout ne fut pas parfait, Timea Bacsinszky a signé un succès qui ne souffre aucune discussion. Un succès qu'elle doit à l'emprise physique qu'elle a exercée au fil des jeux. Un succès, enfin, qui valide ce retour vers les sommets qu'elle a engagé le mois dernier à Miami.

Après la finale de Rabat, Timea Bacsinszky mettra très vite le cap sur Madrid, l'un des rendez-vous majeurs de la saison, avec un premier tour qui l'opposera lundi à l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 29).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!