Publié

FootballBagarres générales à Belgrade, match interrompu!

L'atterrissage sur la pelouse de Belgrade d'un objet volant télécommandé sur lequel était accroché un drapeau de la Grande Albanie, a provoqué la suspension du match.

1 / 19
A la 42e minute du match Serbie - Albanie, un drone porteur du drapeau de la Grande Albanie a survolé le stade du Partizan à Belgrade.

A la 42e minute du match Serbie - Albanie, un drone porteur du drapeau de la Grande Albanie a survolé le stade du Partizan à Belgrade.

Keystone
A la 42e minute du match Serbie - Albanie, un drone porteur du drapeau de la Grande Albanie a survolé le stade du Partizan à Belgrade.

A la 42e minute du match Serbie - Albanie, un drone porteur du drapeau de la Grande Albanie a survolé le stade du Partizan à Belgrade.

Keystone
A la 42e minute du match Serbie - Albanie, un drone porteur du drapeau de la Grande Albanie a survolé le stade du Partizan à Belgrade.

A la 42e minute du match Serbie - Albanie, un drone porteur du drapeau de la Grande Albanie a survolé le stade du Partizan à Belgrade.

Keystone

Le match de qualification pour l'Euro 2016 (groupe I) entre la Serbie et l'Albanie a été interrompu après des incidents qui se sont produits à quelques minutes de la fin de la première mi-temps, à Belgrade. Les incidents ont éclaté lorsqu'un objet volant télécommandé sur lequel était accroché un drapeau de la Grande Albanie, est apparu au-dessus du stade où le match était joué.

Cet événement a provoqué une explosion de mécontentement des supporteurs serbes dont certains ont lancé des fumigènes sur la pelouse et d'autres objets. Une bousculade généralisée entre les joueurs serbes et albanais est survenue après qu'un des joueurs serbes eut attrapé le drapeau. Le match a ensuite été interrompu.

La Fédération serbe de football (FSS) avait décidé dimanche de faire disputer le match Serbie - Albanie sans la présence de supporters visiteurs.

L'Albanie et la Serbie entretiennent des relations délicates. Le Kosovo, ex-province serbe peuplée en majorité d'Albanais, a proclamé unilatéralement son indépendance en février 2008.

Des voix à Belgrade dénoncent un projet visant à la création d'une «Grande Albanie» réunissant les communautés albanaises d'Albanie, du Kosovo, du Monténégro, de Macédoine et du sud de la Serbie.

Le frère du Premier ministre albanais dément

Olsi Rama, le frère du Premier ministre albanais Edi Rama, a par ailleurs démenti être lié à l'incident ayant provoqué l'interruption du match. Il est d'ores et déjà rentré à Tirana, alors que la télévision d'état serbe avait affirmé qu'il avait été interpellé à Belgrade.

«Je n'ai rien à faire avec le drone (...). Je ne comprends pas d'où cette histoire est sortie», a déclaré Olsi Rama à son arrivée dans la capitale albanaise. Les incidents ayant entraîné l'interruption du match ont éclaté lorsqu'un drone sur lequel était accroché un drapeau représentant une carte de la Grande Albanie, projet nationaliste visant à regrouper au sein d'un même État les communautés albanaises des Balkans, a survolé le stade.

Selon la télévision d'État serbe, les autorités de Belgrade soupçonnent Olsi Rama d'avoir organisé l'incident et télécommandé le drone depuis la tribune officielle. En revanche, la police s'est bornée jusqu'à présent à préciser qu'une enquête était en cours.

«C'est une spéculation des médias, je n'ai été ni arrêté, ni interpellé. Lorsque l'incident s'est produit, la situation est devenue chaotique, les policiers contrôlaient tout le monde. Je leur ai montré mon passeport américain et ma caméra. Cela n'a duré que quelques minutes», a déclaré M. Rama, qui est arrivé à Tirana mercredi matin avec la délégation de l'équipe nationale albanaise.

A Tirana, mais aussi dans les autres pays de la région où vivent des communautés albanaises - au Kosovo et en Macédoine notamment -, l'interruption du match a été célébrée dans la nuit comme une victoire. Les Albanais sont en effet persuadés que la Serbie sera sanctionnée par l'UEFA et désignée comme responsable de l'arrêt de la rencontre.

Les événements de Belgrade en vidéo:

(SI)

Votre opinion