Football: Bâle a vraiment tout d'un grand

Actualisé

FootballBâle a vraiment tout d'un grand

Au bout du temps réglementaire, Michael Lang a offert trois points très précieux aux Bâlois face à Manchester United en Ligue des champions.

par
Florian Müller
Bâle

On présage volontiers qu'il a du se sentir tout petit, au milieu des géants de Manchester. Pogba, Lukaku ou Fellaini (tous au-delà des 190 cm) et leurs longs compas ont donné du fil à retordre à Geoffroy Serey Die (178 cm). Mais force est de constater que l'accrocheur milieu de terrain du FC Bâle s'en est admirablement sorti.

Appelé à la rescousse pour pallier l'absence de Taulant Xhaka, suspendu pour l'occasion, Serey Die a fait mieux qu'une simple doublure, serait-elle de luxe. Partout, il était partout. Une crête blonde en moins et on aurait cru assister à un récital de N'Golo Kanté. «Serey Die a été fantastique, lâchait Raphaël Wicky. Il est très important pour le groupe, même s'il n'est pas toujours titulaire. J'espère qu'il n'a pas une lésion trop grave à la cuisse.» Car l'Ivorien, héroïque jusqu'au bout, est sorti sur blessure à la 80e suite à un énième impact offensif.

Formidable cohérence collective

Mais à parler de Geoffroy Serey Die, il ne faudrait pas oublier la formidable cohérence collective des hommes de Raphael Wicky. Une fois de plus, ils ont marché au même pas, galvanisés par le poids de l'enjeu.

«Pour gagner, il fallait une soirée parfaite, avec de la chance aussi, commentait le coach valaisan du FCB, sobre dans le triomphe. Et puis un grand gardien et de grands joueurs. On a eu tout ça. Après la pause, on a très bien recommencé. Peu à peu on a pris l'emprise sur le jeu. C'était très important de continuer à y croire dans ce genre de moments. Conserver le 0-0 à la mi-temps nous a aidé en ce sens.»

Sur le chemin de croix européen, le Rhénans ont bien fait de garder la foi. Michael Lang, énorme lui aussi, surgissait dans un dernier déboulé rageur pour glisser son plat du pied (89e, 1-0). Au terme d'un match plein comme un ballon, les Rhénans ont arraché une victoire de prestige et loin d'être volée face à Manchester United.

Les Mancuniens étaient venus chercher ce point du nul qui les aurait qualifié; ils repartent bredouilles et encore en danger. Voilà qui fait les affaires des hommes de Raphaël Wicky. A Lisbonne, le 5 décembre, ils pourront se contenter d'une défaite si Manchester fait le boulot face au CSKA Moscou. Du doigt, ils touchent le rêve du troisième printemps européen de leur histoire.

Bâle - Manchester United 1-0

38'700 spectateurs (guichets fermés). Arbitre Orsato (Ita).

But: 89e Lang 1-0.

Bâle: Vaclik; Akanji, Suchy, Balanta; Lang, Serey Die (80e Fransson), Zuffi, Petretta; Steffen, Oberlin, Elyounoussi.

Manchester United: Romero; Darmian, Smalling, Rojo, Blind; Fellaini, Herrera; Lingard (64e Rashford), Pogba (66e Matic), Martial (74e Ibrahimovic); Lukaku.

Notes: Bâle sans Xhaka (suspendu). Manchester United sans De Gea, Valencia, Mata, Mkhitaryan, Young (ménagés), Jones, Bailly et Carrick (blessés). 42e, tête de Fellaini sur le poteau. 45e, tir de Rojo sur la transversale. 67e, tête de Lang sur la transversale.

Avertissement: 83e Darmian.

Ton opinion