Actualisé 08.05.2019 à 08:37

Bâle envoie ses chômeurs en Allemagne

Suisse

Les autorités rhénanes ont envoyé aux personnes sans emploi une invitation à une journée d'information intitulée «Vivre en Suisse - Travailler en Allemagne». La démarche irrite.

par
ofu
Keystone

«C'est grotesque! On envoie des Suisses sans emploi trouver du job en Allemagne alors que Bâle est envahie par les frontaliers.» Interrogé mardi par «Blick», un quinquagénaire ne décolère pas. Le chômeur bâlois, bientôt en fin de droits, a récemment reçu du courriel de l'Office cantonal de l'économie et du travail (AWA). Concrètement, il s'agit d'une invitation à une journée d'information intitulée «Vivre en Suisse - Travailler en tant que frontalier en Allemagne».

Taux de chômage élevé

Pour l'Alémanique, il est hors de question d'aller chercher du travail outre-frontière. «On devrait davantage responsabiliser les employeurs suisses, notamment pour qu'ils engagent d'abord des Suisses, ensuite les frontaliers.» En mars, le taux de chômage à Bâle-Ville était de 3,3%; aucun autre canton alémanique ne connaît un taux si élevé. Idem en Allemagne où le taux d'inoccupation est également plus bas.

Aucun obligation

Contacté par le quotidien alémanique, l'AWA explique que la collaboration transfrontalière au niveau du marché du travail existe depuis de nombreuses années. «Il s'agit d'une journée d'information, qui s'adresse aux personnes en recherche d'emploi souhaitant élargir, de manière volontaire, leur connaissance sur le marché du travail allemand.» L'office souligne qu'il ne s'agit en aucun cas d'un service de placement ou de recrutement. Les personnes invitées ne sont par ailleurs pas obligées d'y assister. Pour finir, l'AWA ajoute que l'invitation a été essentiellement envoyée aux chômeurs de plus 50 ans.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!