Football: Bâle est à nouveau dos au mur
Publié

FootballBâle est à nouveau dos au mur

Défaits par Linz, les Rhénans se trouvent en mauvaise posture avant le match retour.

par
Julien Boegli
Bâle
EPA

Le FC Bâle a prétérité ses chances d’atteindre les play-off de la Ligue des champions après avoir été battu à domicile par les Autrichiens de LASK (1-2) en match aller du 3e tour qualificatif. Les Rhénans, avec Afimico Pululu à la pointe de l’attaque, n’ont pas affiché le même enthousiasme que sept jours auparavant face à Eindhoven lors du match retour du deuxième tour (2-1). Loin de là même. Le départ d’Albian Ajeti, transféré quelques heures plus tôt à West Ham, n’est certainement pas anodin à leur manque de percutant offensif. Sur la durée, la perte du meilleur buteur de Super League ces deux dernières saisons se fera inévitablement sentir.

Bâle trop attentiste

Mais son absence n’est certainement pas la raison principale de la prestation fade, pas loin d’être ennuyeuse même par instants, livrée par ses désormais ex-coéquipiers. Pour ce premier duel face aux Autrichiens, Bâle a offert un jeu trop attentiste. A l’image du match proposé par Silvan Widmer. Si remuant et prompt à multiplier les percées sur son couloir droit contre les Néerlandais, le défenseur n’a pas osé la moindre accélération lors de la première période, sagement installé dans sa zone défensive. Passablement gênés par le dispositif à trois attaquants établi par l’entraîneur Ismaël, les joueurs de Marcel Koller ont d’abord semblé se satisfaire de la parité. Pas malheureux de regagner le vestiaire sur le score de 0-0, ils ont subi plus qu’ils n’ont dominé. Ils auraient d’ailleurs pu se retrouver menés si Klauss, parfaitement servi par Goiginger, n’avait pas vu son envoi être dévié in extrémis par Cömert (22e).

Pour ne pas avoir suffisamment entrepris, Bâle a finalement été puni en début de seconde période lorsque Trauner a jailli au premier poteau sur le quatrième coup de coin visiteur pour adresser un coup de tête victorieux (50e). Attendue, la réaction bâloise n’est elle pas venue. Ou de manière trop timide pour espérer effacer son passif. Les soirées européennes se suivent mais ne ressemblent décidément pas du côté du Parc St-Jacques.

Des remplaçants pas décisifs

Ni la rentrée en attaque du massif Ademi en lieu et place du capitaine Stocker ni celles de Bua et Okafor à un quart d’heure du terme n’ont permis d’inverser cette tendance défavorable. Au contraire même, Linz a doublé la mise dans les derniers instants par l’intermédiaire de Klauss, qui a trompé le gardien Omlin avec l’aide involontaire de Cömert (82e). La réduction de la marque de Zuffi dans l’enchaînement a évité au FCB de vivre un véritable fiasco à domicile.

La semaine prochaine, dans la cité danubienne, deux réussites seront nécessaires pour le vice-champion de Suisse s’il espère une qualification pour les play-off de la Ligue des champions. A nouveau dos au mur, il aura une deuxième occasion de montrer ce qu’il a véritablement dans le ventre.

Bâle - Linz 1-2 (0-0)

Parc St-Jacques. 20470 spectateurs. Arbitre: M. Ekberg (SWE).

Buts:50e Trauner 0-1, 82e Klauss 0-2, 87e Zuffi 1-2.

Bâle: Omlin; Widmer, Cömert, Alderete, Riveros; Balanta (76e Bua), Frei; van Wolfswinkel, Zuffi Stocker (55e Ademi); Pululu (76e Okafor). Entraîneur: Koller.

Linz:Schlager; Ramsebner (16e Pogatetz), Trauner, Wiesinger; Ranftl, Holland, Michorl; Renner; Goiginger (63e Fireser), Klauss (83e Raguz), Tetteh. Entraîneur: Ismaël.

Notes:Bâle sans Kuzmanovic, Tushi (blessés) ni Ajeti (transféré à West Ham). Linz sans Celic, Handum, Lawal, Otubanjo, Wostry. But de Pululu invalidé pour un hors-jeu préalable (34e).

Avertissements: Michorl (26e, antijeu) et Riveros (28e, antijeu).

Coups de coin: 5-4 (1-2).

Votre opinion