Aéroport: Bâle-Mulhouse accueille toujours plus de voyageurs
Publié

AéroportBâle-Mulhouse accueille toujours plus de voyageurs

Pour la 5e année consécutive, l'aéroport de Bâle-Mulhouse a amélioré sa performance l'an passé de 17%.

L'aéroport binational a accueilli pas moins de 7,1 millions de passagers en 2015.

L'aéroport binational a accueilli pas moins de 7,1 millions de passagers en 2015.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Affichant un nombre record de passagers pour une 5e année consécutive, l'aéroport de Bâle-Mulhouse a amélioré sa performance l'an passé. Alors que les revenus de l'EuroAirport ont crû de 17% à 136,6 millions d'euros (147,5 millions de francs), le résultat d'exploitation a bondi de 27% sur un an à 59,4 millions d'euros.

Conséquence du conflit entre la Suisse et la France concernant le statut fiscal de l'aéroport, il n'est pour l'heure pas possible de livrer d'indications quant au bénéfice net, écrit mardi l'EuroAirport dans son rapport annuel. La question de l'imposition du résultat de l'entreprise doit encore faire l'objet d'un accord entre les deux pays.

7,1 millions de passagers

Sur l'exercice sous revue, l'aéroport binational a accueilli pas moins de 7,1 millions de passagers, soit 8% de plus qu'en 2014. Au cours du premier semestre de cette année, la croissance s'est inscrite à 5%. Du côté du fret, les volumes ont augmenté l'an passé de 3% à 101'500 tonnes.

Hors effets de change, la croissance des revenus s'est inscrite à 6%. Outre la croissance du nombre de passagers et du volume de fret, l'EuroAirport a également bénéficié de la vigueur du franc par rapport à l'euro après l'abandon à mi-janvier 2015 par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher liant les deux devises.

Charges en hausse

Côté dépenses, les charges d'exploitation ont dans l'ensemble augmenté de 9% à 81,1 millions d'euros (88,35 millions de francs). Les frais liés à la sécurité ont progressé de 2,5 millions d'euros à 14,2 millions d'euros. Le coût du nouveau terminal pour le fret s'est monté à 1 million d'euros.

Alors que l'effectif s'est étoffé l'an passé de 340 à 349 collaborateurs, les charges liées au personnel ont crû de 1,5 million d'euros. Les investissements ont en revanche diminué, passant d'une année à l'autre de 33,4 à 27,1 millions d'euros.

(ats)

Votre opinion