21.02.2013 à 23:47

FootballBâle ne tremble que cinq minutes

Le FC Bâle arrache le match nul (1-1) contre Dniepr Dniepropetrovsk et continue son aventure en Ligue Europa. Les huitièmes de finale sont d'ores et déjà connus.

Dirigé par un maître tacticien en la personne de Murat Yakin, le FC Bâle a assuré sa qualification à Dniepr en Ukraine. Les Rhénens disputeront les huitièmes de finale de la Ligue Europa contre le Zenit Saint-Pétersbourg, qui s’est qualifié au détriment de Liverpool.

Le Champion de Suisse a partagé l’enjeu (1-1) en Ukraine, un résultat qui suffit amplement à son bonheur après la victoire 2-0 obtenue la semaine précédente sur des réussites de Stocker et Streller. Une fois de plus, Valentin Stocker fut décisif. Il a, en effet, provoqué le penalty de la 81e minute qui a permis à Schär d’égaliser. Cinq minutes plus tôt, les Rhénans avaient connu une belle frayeur alors que les Ukrainiens évoluaient en infériorité numérique depuis l’expulsion de Kalinic à la 63e. Fabian Frei était, en effet, expulsé pour avoir détourné de la main un tir de Zozulya. Seleznyov transformait le penalty pour donner un fol espoir à ses couleurs.

Mais c’était sans compter sur Stocker. Capitaine d’un soir en l’absence de Streller, le Lucernois est allé «inventer» tout seul un penalty sur le côté gauche en abusant le malheureux Zozulya. La messe était dite au plus grand soulagement de Murat Yakin qui se demandera encore longtemps comment Seleznyov a pu rater le 2-0 seul à cinq mètres devant Sommer à la 78e minute. En football, la roue peut tourner décidément très vite.

La qualification du FC Bâle est méritée. Face au deuxième du Championnat d’Ukraine, les Rhénans ont témoigné d’une réelle maîtrise face à un adversaire qui avait gagné les... quatorze matches disputés à domicile depuis le début de la saison. A Dniepr, Murat Yakin avait vu juste en plaçant Salah à la pointe de l’attaque. Par sa rapidité, l’Egyptien n’a cessé de poser des problèmes à la défense adverse. Il aurait même pu «tuer» tout suspens à la 6e minute déjà avec une déviation qui filait à quelques centimètres de la cage de Lastuvka. Salah avait été lancé par David Degen qui fut, avec Stocker, l’un des Rhénans les plus inspirés.

Sur le plan défensif, il convient, une fois de plus, de souligner les mérites des deux centraux, Dragovic et ce Fabian Schär qui, à 21 ans, ne doute vraiment de rien. Le sang froid qu’il a témoigné à l’instant de tirer son penalty est révélateur: le transfuge de Wil a bien l’étoffe d’un très grand joueur. Il est l’un des choix gagnants opéré ces derniers mois par Murat Yakin . Le nouvel entraîneur a n’a pas tardé à miser sur Fabian Schär au détriment de l’Argentin Sauro. Laissé à Bâle pour ce huitième de finale retour alors qu’il s’estimait apte à jouer, Alex Frei n’a, en revanche, rien gagné avec l’intronisation de Murat Yakin. Streller et Bobadilla toujours blessés, l’entraîneur alignera-t-il l’ancien capitaine de l’équipe de Suisse dimanche lors de la venue des Grassshoppers au Parc Saint-Jacques? Il est permis d’en douter après la performance de Salah à Dniepr?

Ligue Europa. Huitièmes de finale: FC Bâle (S) - Zenith Saint-Pétersbourg (Rus), Viktoria Plzeň (Tch) - Fenerbahçe Istanbul (Tur), Benfica Lisbonne (Por) - Girondins de Bordeaux (Fra), Anzhi Makhatchkala (Rus) - Newcastle United (Ang), VfB Stuttgart (All) - Lazio Rome (It), Tottenham Hotspur (Ang) - Inter Milan (It), Levante UD (Esp) - Rubin Kazan (Rus), Steaua Bucarest (Rou) - Chelsea (Ang).

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!