Actualisé

FOOTBALLBâle perd face à Schalke 04

Deux semaines après sa victoire à Stamford Bridge contre Chelsea, le FC Bâle a perdu 1-0 chez lui contre Schalke 04.

1 / 12
Les activistes de Greenpeace déploient une banderole.

Les activistes de Greenpeace déploient une banderole.

Keystone
Le joueur de Schalke Felipe Santana à la lutte avec Ivan Ivanov.

Le joueur de Schalke Felipe Santana à la lutte avec Ivan Ivanov.

Keystone
Les activistes de Greenpeace déploient une banderole.

Les activistes de Greenpeace déploient une banderole.

Keystone

Un parcours en Ligue des champions n’a rien d’un long fleuve tranquille. Deux semaines après sa victoire à Stamford Bridge contre Chelsea, le FC Bâle a perdu 1-0 chez lui contre Schalke 04. Les Allemands prennent ainsi la tête du groupe E avec six points. Chelsea et Bâle en ont trois, Steaua Bucarest zéro.

Bien entré dans sa rencontre jusqu’à l’irruption depuis le toit de quatre activistes de Greenpeace ayant forcé l’arbitre à interrompre la rencontre durant cinq minutes, le FCB a ensuite connu des moments difficiles. Il s’en est fallu d’un rien pour que les Allemands n’ouvrent le score sur une reprise de Boateng (à la 12e après une grosse erreur de Fabian Schär, finalement apte au service) ou sur une tête de Neustädter (43e).

La réaction bâloise est survenue aux alentours de la demi-heure, sous l’impulsion des deux métronomes Fabian Frei et, surtout, Marcelo Diaz, ainsi que du très généreux Kay Voser dans le couloir droit. S’entendant à merveille avec Mohamed Salah, le latéral a notamment adressé un centre magnifique à Marco Streller dont la tête a causé des sueurs froides au portier Hildebrand juste avant de regagner les vestiaires. Un peu plus tôt, Salah avait alerté une première fois le gardien adverse d’un tir au-dessus (19e). Le ping-pong a continué en deuxième mi-temps. Bâle, parti fort, a rapidement vécu des minutes difficiles, étant notamment sauvé par sa transversale sur une volée de Neustädter, après une sortie décisive de Sommer devant Szalai (52e).

Le portier rhénan n’a rien pu faire non plus deux minutes plus tard, sur une majestueuse frappe de Julian Draxler prise à l’orée des seize mètres et dont la course a terminé dans la lucarne. On comprend mieux l’euphorie de l’entraîneur Jens Keller la veille, quand celui-ci avait annoncé que l’animateur de son flanc gauche était guéri de sa blessure... Piqué dans son orgueil, Bâle a poussé pour égaliser. Il n’était pas loin de parvenir à ses fins sur un puissant tir de Schär (73e) juste au-dessus, et sur une reprise instantanée de Sio repoussée par Hildebrand (76e).

Si elle n’a rien de rédhibitoire dans l’optique d’une qualification pour le prochain tour, cette défaite à domicile - la quatrième seulement en Coupe d’Europe depuis deux ans - est gênante pour le champion de Suisse, qui a perdu là une bonne partie du profit de son exploit chez Chelsea en ouverture de campagne.

Elle a également pour conséquence l’obligation de réaliser un carton plein face au Steaua Bucarest tant en Roumanie (22 octobre) qu’au Parc St-Jacques (6 novembre), pendant que Schalke et Chelsea en découdront et perdront forcément des plumes.

(si)

Votre opinion