Publié

FOOTBALLBâle peut-il tout perdre?

Les Rhénans semblaient partis pour réaliser une saison parfaite. Et si, après avoir lâché la Coupe, le FCB se laissait aussi piéger en championnat? Début de réponse - ou verdict définitif - cet après-midi face à GC.

par
Simon Meier
Keystone

Il y a encore une dizaine de jours, la saison du FC Bâle se dessinait comme la plus aboutie, la plus belle de son histoire. Les Rhénans, pour la première fois demi-finalistes d’une compétition européenne (éliminés par Chelsea), semblaient se diriger, sur le plan domestique, vers un nouveau doublé. Depuis le lundi de Pentecôte et la défaite aux penalties en finale de la Coupe de Suisse contre Grasshopper, la donne a changé. Une idée folle a même commencé à faire son chemin dans les esprits: et si le FCB, apparemment intouchable, finissait par tout perdre?

Les retrouvailles avec GC, cet après-midi au Letzigrund (16h15), pourraient certes balayer cette interrogation: en cas de victoire, Bâle, qui compte 6 points d’avance sur son dauphin à trois journées de la fin, validera son 16e titre de champion de Suisse – un match nul reviendrait à peu près au même. Mais, mais, mais… Si les joueurs de Murat Yakin venaient à s’incliner devant les Zurichois, ils ne compteraient plus que 3 unités d’avance à deux rencontres du terme. «Si nous les battons, cela pourrait devenir extrêmement drôle», a commenté Uli Forte, entraîneur des Sauterelles dont la saison est d’ores et déjà considérée comme très réussie.

D’un côté, donc, des Grasshoppers libérés de toute pression néfaste. De l’autre, des Bâlois un peu carbonisés qui abordent aujourd’hui leur… soixantième match de l’exercice et qui n’ont guère le «droit» d’égarer ainsi cette couronne qui est la leur depuis 2010. Or, après le choc dominical, le FCB devra encore se rendre à Berne pour y affronter les Young Boys avant de recevoir St-Gall. Dans le même temps, GC se déplacera chez lesdits Brodeurs puis recevra Lausanne pour terminer.

Le sprint final de cette Super League sera-t-il emballant à souhait ? Et le FC Bâle, qui paraissait si souverain il y a peu, laissera-t-il tout échapper? On en saura plus d’ici à 18 heures…

Votre opinion