Publié

footBale vaut-il son prix? La presse espagnole attend de voir

MADRID (Communauté de Madrid), 02 sept 2013 (AFP) - Le Real Madrid a "cassé le marché" avec le transfert de Gareth Bale qui s'établirait entre 91 et 110 millions d'euros selon la presse espagnole, qui attend toutefois de voir si les performances promises se concrétisent.

As évoquait même lundi que le montant global pourrait dépasser les 110 millions d'euros, au-delà donc du record de 101 millions cité jusque-là. S'il dépassait les 94 millions d'euros, le transfert du Gallois de Tottenham deviendrait le plus cher de l'histoire après celui du Portugais Cristiano Ronaldo, qui avait signé à Madrid en 2009 en provenance de Manchester United pour 80 millions de livres de l'époque. Cela représentait déjà 94 millions d'euros à cette date. En arrivant à Madrid, Ronaldo avait déjà décroché le Ballon d'Or du meilleur joueur de l'année 2008, remporté la Ligue des champions, et trois titres en Angleterre. "Il n'y a jamais eu une telle différence entre le prix payé pour un transfert et la valeur sur le marché" d'un joueur, affirme El Pais, dans un article intitulé "Un prix supérieur au CV". Il souligne que le Gallois "parvient sur le podium des transferts les plus chers de l'histoire du football avec seulement 11 matches de Ligue des Champions disputés et un état de services sans aucun trophée significatif". Selon El Pais, Bale gagnerait 11 millions d'euros par an et "dans les derniers jours, le club a réussi à garder secret le contrat, convaincu que si cela venait à se savoir au sein de l'équipe, il y aurait une vague de revendications d'augmentations". Sur les 13 Britanniques recrutés par le Real Madrid, "parmi les quatre derniers, seul David Beckham a répondu aux attentes et on peut parler là de transfert très rentable, même si c'est plus du côté commercial que sportif puisqu'il n'a gagné qu'une Liga lors de son passage", écrit La Vanguardia. Si le montant de 91 millions d'euros se confirmait, cela signifierait que le président du Real Madrid Florentino Perez a dépensé 170 millions d'euros pour les cinq transferts de l'été. "Florentino jouit d'une réputation non méritée d'excellent négociateur. Sa tactique est de payer le plus cher possible. N'importe qui peut le faire", tranche sévèrement Roberto Palomar, dans un éditorial du journal sportif Marca. Et si Bale ne donne pas satisfaction sur le terrain, les supporteurs "le siffleront comme ils sifflent aujourd'hui (l'international français Karim) Benzema et comme ils ont sifflé Kaka", ajoute Palomar. djw/ib/elc/gv

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!