Football: Bâle voudrait interdire à Serey Die de jouer

Publié

FootballBâle voudrait interdire à Serey Die de jouer

Arguant d'un deal passé avec Xamax lors du prêt du joueur, le club rhénan souhaiterait que l'Ivoirien fasse l'impasse samedi. Or le règlement ne tolère pas ce genre de pratiques…

par
N.JR
Contre Grasshopper, Serey Die avait inscrit dimanche passé le but qui a permis à NE Xamax d'abandonner la lanterne rouge.

Contre Grasshopper, Serey Die avait inscrit dimanche passé le but qui a permis à NE Xamax d'abandonner la lanterne rouge.

Keystone

Samedi soir, la venue du FC Bâle à la Maladière permettra de déterminer où se situe exactement le NE Xamax de Stéphane Henchoz. Mais ce rendez-vous très attendu coïncidera aussi avec les retrouvailles entre Geoffroy Serey Die et ses anciens coéquipiers des bords du Rhin. Faisant l'objet d'un prêt du club rhénan jusqu'au terme de la saison, l'international ivoirien s'était montré décisif dimanche passé à Zurich, marquant contre Grasshopper le but qui a permis à au club neuchâtelois de quitter la dernière place.

Cette semaine a d'ailleurs été marqué par la naissance d'une polémique venue du Parc Saint-Jacques, Bâle estimant que Serey Die ne devait pas être aligné contre le club qui continue de le payer en partie. Pour appuyer leurs argumentations, les responsables rhénans, notamment le directeur sportif Marco Streller, ont fait état d'un supposé deal établi en janvier selon lequel leurs homologues xamaxiens se seraient engagés à respecter ce «gentlemen agreement» lors des deux confrontations contre le FCB. Un accord tacite également valable concernant le jeune attaquant Afimico Pululu, lui aussi prêté à Neuchâtel jusqu'en juin.

«Serey Die jouera, c'est notre meilleur atout»

Qu'en sera-t-il dans la réalité? Xamax laissera-t-il Serey Die en tribune comme le souhaiterait Bâle? Pas le moins du monde: Serey Die, dont Xamax a bien besoin, sera sur la pelouse de la Maladière samedi soir, que cela plaise ou non à ses anciens dirigeants. «Il jouera, c'est notre meilleur atout, explique le président Binggeli, coupant court à toute autre interprétation. On a d'ailleurs toujours répété que Serey serait sur le terrain contre Bâle aussi.»

Quel que soit la nature du deal passé avec Bâle lors du prêt successif des deux joueurs, il faut savoir que ce genre d'arrangements - avec des clauses particulières interdisant par exemple à un joueur d'évoluer contre le club auquel il appartient toujours - est strictement interdit par la Swiss Football League depuis 2015. Ce qui revient aussi à garantir la régularité du championnat.

Geoffroy Serey Die peut donc se préparer à affronter ceux qui ne croyaient plus assez en lui voici quelques semaines. Et connaissant le caractère explosif du milieu de terrain, il ne sera pas le moins motivé au coup d'envoi. A moins de tomber «mystérieusement» malade d'ici là…

Ton opinion