Actualisé

FinanceBanque cantonale bernoise: bon semestre

L'établissement financier a dégagé un bénéfice de 56,9 millions de francs ces 6 premiers moins de l'année, contre 55,4 millions en 2016.

La banque table sur des résultats légèrement supérieurs à ceux de l'année passée pour l'ensemble de l'exercice.

La banque table sur des résultats légèrement supérieurs à ceux de l'année passée pour l'ensemble de l'exercice.

Keystone

La Banque cantonale bernoise (BCBE) a développé ses coeurs de métiers au premier semestre, ce qui lui a été bénéfique. L'établissement financier a dégagé un bénéfice net en hausse de 2,7% sur un an, à 56,9 millions de francs.

Les prêts à la clientèle ont progressé de 1,2 milliard de francs, à 22,5 milliards, souligne vendredi l'institut bancaire dans un communiqué. En augmentation de 726 millions, les valeurs patrimoniales ont atteint 21,7 milliards. La somme du bilan a, elle, crû de 935 millions, à 29,3 milliards.

Les taux d'intérêt négatifs ont toutefois pesé. Les fonds déposés par la clientèle ont ainsi baissé de 59,1 millions de francs, à 22,1 milliards. Résultat, les immobilisations financières restent soumises à forte pression, ajoute la banque.

En outre, les hypothèques à taux fixe qui sont arrivées à échéance ont été prolongées à des taux sensiblement plus bas. La pression sur la marge d'intérêt s'en est trouvée accentuée, note l'établissement.

En prévision d'une remontée éventuelle des taux d'intérêt, la BCBE a mis en place des couvertures afin d'en atténuer les effets. Conséquence de cette action, le résultat des taux d'intérêt de 36 millions de francs est légèrement moins bon que celui enregistré lors des six premiers mois de 2016 (36,5 millions).

Recul des charges d'exploitation

Le résultat net des opérations d'intérêts s'est chiffré à 152,8 millions de francs, en hausse de 1,6% sur un an. Le produit des opérations de commissions et des prestations de services a grimpé de 11,6% à 52,8 millions.

Le résultat des opérations de négoce est, lui aussi, en progression, à 9,6 millions, contre 9,1 millions lors du premier semestre de l'année passée. Au final, le résultat commercial de la banque s'est établi à 226 millions de francs, en hausse de 5% sur un an.

Les charges d'exploitation ont poursuivi leur recul. Elles se chiffrent désormais à 126 millions de francs, en repli de 0,6%. Les frais de personnel ont eux diminué de 1,1% à 68,1 millions. Les effectifs du groupe ont baissé de 6 emplois, à 1003 équivalents plein temps.

Optimisme de mise

Les dépenses administratives ont aussi reculé. Au 30 juin 2017, elles s'élevaient à 57,9 millions, contre 58 millions au cours du premier semestre de 2016.

Les réserves pour risques bancaires généraux se montent à 8,1 millions de francs. Le ratio de fonds propres atteint lui 19,3%, contre 20% à la même période de 2016.

Concernant l'ensemble de l'exercice 2017, la banque se montre optimiste. Elle table sur un résultat légèrement supérieur à celui de l'année passée. En 2016, l'institut bancaire avait dégagé un bénéfice net de 129,4 millions de francs.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!