Israël: Bar Refaeli devra faire des travaux d'intérêt général
Actualisé

IsraëlBar Refaeli devra faire des travaux d'intérêt général

Le top a été condamné en 2019 à rembourser ses impôts impayés mais également à de la prison ferme. Ses avocats ont cependant réussi à lui éviter de passer du temps derrière les barreaux.

par
Laurent Fluckiger
L'accord, signé le 9 juin, ordonne également à Bar Refaeli et sa mère de payer près de 725 000 dollars d'amende, et 2,3 millions de dollars.

L'accord, signé le 9 juin, ordonne également à Bar Refaeli et sa mère de payer près de 725 000 dollars d'amende, et 2,3 millions de dollars.

Bar Refaeli a accepté de servir neuf mois de travaux d'intérêt général en Israël dans le cadre d'un accord autour d'accusations d'évasion fiscale. La mannequin et sa mère, Tzipi Refaeli, ont fait l'objet d'une enquête dans leur pays natal sur plusieurs années, soupçonnées d'avoir induit en erreur les autorités fiscales sur les revenus de Bar et sur son lieu de résidence entre 2009 à 2012.

La top a en effet affirmé que sur les années fiscales 2009 et 2010, elle avait vécu aux États-Unis avec Leonardo DiCaprio, son compagnon de l'époque, et n'a donc pas eu à payer l'impôt sur le revenu israélien, alors que les fonctionnaires soutenaient qu'elle était basée à Tel Aviv. L'année dernière, les arguments de Bar Refaeli ont été rejetés par un juge, qui lui a ordonné de rembourser plusieurs millions en dollars d'impôts, mais elle devait également purger une peine de prison.

Sa mère 16 mois en prison

Avec cet accord, la star évite donc la prison, mais pas sa mère, qui devra passer 16 mois derrière les barreaux. L'accord, signé le 9 juin, ordonne également aux deux femmes de payer près de 725 000 dollars d'amende, et 2,3 millions de dollars, selon le «Times of Israel».

Cover Media

Votre opinion