Hockey sur glace: Barberio: «Cet enchaînement, c’est un très bon test»
Publié

Hockey sur glaceBarberio: «Cet enchaînement, c’est un très bon test»

Le capitaine lausannois Mark Barberio évoque le retour au jeu des Lions, qui mettent samedi le cap sur Davos, au lendemain de leur victoire à Ambri (6-0).

par
Jérôme Reynard, Ambri
Mark Barberio, capitaine du Lausanne Hockey Club.

Mark Barberio, capitaine du Lausanne Hockey Club.

Marc Schumacher/freshfocus

Mark Barberio découvre les spécificités du championnat de Suisse, ce week-end. La vétuste Valascia (vendredi) et l’altitude grisonne (samedi) sont au programme du LHC pour son retour à la compétition. Un come-back déjà en partie réussi avec la large victoire acquise à Ambri (6-0). «Ce n’était pas notre meilleur match, mais on a su transformer nos occasions et notre gardien (ndlr: Tobias Stephan, auteur de son 2e blanchissage de la saison avec 36 arrêts) a été vraiment fort, principalement au deuxième tiers, lorsque l’adversaire poussait pour revenir», a rapidement analysé le capitaine lausannois vendredi soir.

L’expérience de la Valascia? «C’était spécial, a souri le défenseur aux près de 300 apparitions en NHL. Depuis le banc des joueurs, on pouvait voir la neige tomber dehors à travers une ouverture, de l’autre côté de la glace. C’était drôle.» Cap désormais sur Davos, après une nuit passée à Coire. «Pour moi, ce sera une première de jouer en altitude. On m’a dit que c’était différent. Ce ne sera pas évident, surtout qu’on essaie de retrouver notre rythme, notre condition physique. On s’est entraînés, mais rien ne remplace l’intensité des matches. Cet enchaînement de deux rencontres en 24 heures, avec tous les paramètres qui l’entourent, c’est un très bon test pour nous.»

«Qu’on ait eu le Covid ou non, c’est de toute manière compliqué de retourner au jeu après quasi trois semaines sans match dont deux semaines de quarantaine à domicile»

Mark Barberio

Le LHC s’est effectivement entraîné, mais depuis lundi seulement, et dans un contexte où les dix joueurs qui avaient contracté le Covid-19 n’ont réintégré le groupe que jeudi, à la veille du départ. Pour certains, la décision de participer à la partie d’Ambri n’est tombée que vendredi matin. «Qu’on ait eu le Covid ou non, c’est de toute manière compliqué de retourner au jeu après quasi trois semaines sans match dont deux semaines de quarantaine à domicile. Il y avait des incertitudes, mais ça s'est bien passé, alors on est très contents. Maintenant, il faut déjà oublier cette victoire car c’est une autre rencontre qui nous attend samedi, face à un adversaire en forme.»

Davos reste sur quatre succès consécutifs, dont un 9-2 infligé à Langnau vendredi à domicile, après avoir remporté le premier tiers 6-1. Lausanne est averti.

Votre opinion