Tour de France: Bardet s'impose, Froome perd son maillot jaune

Publié

Tour de FranceBardet s'impose, Froome perd son maillot jaune

Le Français Romain Bardet a remporté la 12e étape, parsemée de six ascensions. Fabio Aru est le nouveau leader.

1 / 55
Chris Froome (au centre), sacré pour la 4e fois  sur les Champs-Élysées. Ses deux suivants, le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet, ont pris place sur le podium de cette 104e édition. (Dimanche 23 juillet 2017)

Chris Froome (au centre), sacré pour la 4e fois sur les Champs-Élysées. Ses deux suivants, le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet, ont pris place sur le podium de cette 104e édition. (Dimanche 23 juillet 2017)

AFP
AFP
Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto NL) a remporté la 21e étape sur les Champs-Elysées . (Dimanche 23 juillet 2017)

Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto NL) a remporté la 21e étape sur les Champs-Elysées . (Dimanche 23 juillet 2017)

AFP

Petit coup de tonnerre sur le Tour, Chris Froome n'est plus maillot jaune. Le Britannique a dû céder pour six secondes la tunique de leader au champion d'Italie Fabio Aru (Astana). Tout s'est joué dans les 500 derniers mètres de la dernière montée vers l'altiport de Peyragudes. Romain Bardet a répondu à une attaque d'Aru et Chris Froome a coincé.

Sur des pourcentages terribles, le triple vainqueur du Tour a dû laisser filer une partie de ses adversaires. Et grâce aux bonifications, Fabio Aru, 3e de l'étape, a pu rattraper son retard. Il compte désormais six secondes d'avance sur Froome. Il est aussi le 20e coureur de l'histoire à avoir porté le maillot de leader sur les trois grands Tours (Tour de France, Giro et Vuelta).

«Je suis content, parce que j'étais déçu de rater la victoire dimanche à Chambéry, a déclaré le vainqueur du jour Romain Bardet au micro de France 2. J'ai une petite anecdote concernant cette montée vers Peyragudes. Je suis le premier à l'avoir gravi quand ça a été goudronné, j'étais venu en repérage avec mes parents. Sur la montée, la Sky était en surnombre mais j'avais de bonnes jambes. Je suis parfaitement épaulé et on s'éclate avec mes coéquipiers.»

Etape nerveuse

Vendredi à l'occasion du 14 juillet, fête nationale française, c'est une étape de montagne extrêmement nerveuse qui attend le peloton entre St-Girons et Foix. Avec seulement 101 kilomètres au programme, il devrait y avoir pas mal d'attaques avec un très bon espoir d'arriver le premier à Foix.

Trois ascensions de première catégorie au programme avec le Col de Latrape, le Col d'Agnes et enfin le Mur de Péguère avec ses pourcentages de folie (18 et 16%) sur les trois derniers kilomètres. Le sommet se situant à 27 kilomètres de l'arrivée, il apparaît difficile pour les favoris de créer des écarts conséquents ou d'attaquer le maillot jaune.

Les tweets du TDF

(ats)

Ton opinion