09.10.2013 à 16:10

ItalieBarroso et Letta hués par les habitants de Lampedusa

Le président de la Commission européenne et le chef du gouvernement italien doivent se recueillir devant les corps des 289 migrants noyés.

Les habitants de Lampedusa ont crié leur colère leur colère au passage de José Manuel Barroso et Enrico Letta.

«Honte!», «assassins!» a crié un petit groupe d'habitants venus les attendre à l'aéroport, en brandissant des photographies de migrants, devant MM. Barroso et Letta. Les deux dirigeants étaient accompagnés de la commissaire chargée des Affaires intérieures Cecilia Malmström et du ministre de l'Intérieur italien Angelino Alfano.

Les manifestants ont continué à crier leur colère au passage de l'escorte officielle de l'aéroport jusqu'au petit port, où les personnalités doivent se recueillir devant les corps des 289 migrants, en majorité érythréens, repêchés après le naufrage qui a fait entre 300 et 390 morts.

La visite se déroule dans une ambiance tendue, alors que les immigrés clandestins sont parqués dans un centre d'accueil surpeuplé. L'île de moins de 6000 habitants reproche à Rome de ne pas avoir de politique d'accueil cohérente et à l'Europe de ne pas être suffisamment solidaire.

Geste de Frontex

Frontex, l'agence de surveillance des frontières européennes, va doter l'Italie de deux millions d'euros supplémentaires. «Nous avons décidé de redistribuer deux millions d'euros de notre budget à l'Italie, lui donnant la priorité sur d'autres missions, afin de prolonger l'opération Hermès jusqu'à novembre», a affirmé son vice-directeur Gill Arias.

L'opération Hermès concerne les îles Pélage, dont la plus grande est celle de Lampedusa, au sud de la Sicile.

«Il s'agit d'une décision interne, prise par l'agence en pleine autonomie, sans qu'il ne soit parvenu de demandes expresses de l'Italie ou de la Commission européenne, et avant la tragédie de Lampedusa», a précisé le vice-directeur.

Gill Arias a ajouté que pour 2013, les fonds de l'agence étaient «épuisés» et que pour verser ces deux millions exceptionnels à l'Italie, il a fallu «racler (les) fonds de tiroir». Frontex n'a pas de moyens propres et son budget a été réduit au nom de l'austérité à 85 millions cette année contre 118 millions d'euros en 2011.

1 / 18
Des immigrés clandestins africains effectuant la traversée jusqu'à  Lampedusa.

Des immigrés clandestins africains effectuant la traversée jusqu'à Lampedusa.

AFP
Eurosur doit permettre «d'éviter des tragédies» comme celle qui vient de se produire à Lampedusa.

Eurosur doit permettre «d'éviter des tragédies» comme celle qui vient de se produire à Lampedusa.

AFP
Le drame de Lampedusa: d'après les garde-côtes, il semblerait que le bateau transportait entre 400 et 500 immigrés clandestins lorsqu'il a coulé.

Le drame de Lampedusa: d'après les garde-côtes, il semblerait que le bateau transportait entre 400 et 500 immigrés clandestins lorsqu'il a coulé.

Keystone
(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!