Automobilisme: Basso s'impose en Valais dans une grande confusion
Publié

AutomobilismeBasso s'impose en Valais dans une grande confusion

Samedi à 17 heures, quelques minutes après l'arrivée du Rallye international du Valais, seule la victoire de Giandomenico Basso était sûre. Pour le reste…

par
Frédéric Lovis
Profitant de nombreux abandons, l'Italien Giandomenico Basso s'est adjugé le Rallye du Valais 2017 aux côtés de Lorenzo Granai.

Profitant de nombreux abandons, l'Italien Giandomenico Basso s'est adjugé le Rallye du Valais 2017 aux côtés de Lorenzo Granai.

Keystone

De mémoire de suiveurs réguliers de la discipline en Suisse, on n'avait jamais vu cela. Au moment où l'Italien Giandomenico Basso (Hyundai NGi20) s'octroyait le Rallye international du Valais, impossible de savoir avec exactitude qui occupait les autres places du podium. En cause, un nombre impressionnant de pénalités distribuées à tout va pour des pointages en avance (17!) ou en retard (22!) durant le rallye.

Au final, la plupart de ces sanctions infligées seront validées, dont celle de deux minutes ayant frappé Jérémie Toedtli (Skoda Fabia R5). Une erreur de son navigateur dans la journée de vendredi, répertoriée et actée près de 24 heures plus tard (!) par les organisateurs, aura finalement ruiné une excellente prestation – pour le plus grand malheur du Neuchâtelois. Elle lui aurait permis de s'octroyer la 2e place du classement scratch, derrière Basso. Mais voilà, ces deux minutes de pénalité ont plombé son résultat final. Elles ont permis au Belge Bernd Casier (Ford Fiesta R5) et au Prévôtois Michael Burri (Ford Fiesta R5) de monter sur les 2e et 3e marches du podium.

A noter que ces multiples pénalités infligées faisaient encore énormément causer après la publication finale des résultats. Si celle ayant frappé Toedtli s'explique par une inattention de son copilote, d'autres sont plus surprenantes. Après discussion avec de nombreux concurrents, elles seraient notamment dues à un routier calculé trop juste le vendredi, ce qui aurait jouer de vilains tours à plusieurs concurrents ayant pointé en retard.

Bref, outre le nombre anormalement élevé de pénalités distribuées, on retiendra aussi les abandons samedi d'Olivier Burri (Skoda Fabia R5, sortie de route dans l'ES 11) et de Kevin Abbring (Ford Fiesta R5, bris d'amortisseur dans l'ES 11). Les deux se battaient aux avant-postes avant de devoir mettre la flèche à gauche. Pour le plus grand plaisir de Giandomenico Basso.

Martigny. Rallye international du Valais. Sixième et dernière manche du championnat de Suisse. Classement scratch final: 1. Basso/Granai (It/it), Hyundai NGi20 R5, 2h05'45''8. 2. Casier/Vyncke (Bel/Bel), Ford Fiesta R5, à 1'51''5. 3. M. Burri/Levratti (S/Fr), Ford Fiesta R5, à 2'00''5. 4. Toedtli/Chioso (S/Fr), Skoda Fabia R5, à 2'16''4. 5. N. Althaus/Ioset (S/S), Skoda Fabia R5, à 2'21''6. 6. Coppens/Jamoul (S/Bel), Citroën DS3 R5, à 2'35''2. 7. Dumas/Giraudet (Fr/Fr), Porsche 997 GT3, à 6'19''5. 8. Hunziker/Kruger-Gengler (S/Lux), Mini WRC, à 7'19''6. 9. Salomon/Comment (S/S), Ford Fiesta R5, à 8'03''6. 10. De Bock/Heyndrickx (Bel/Bel), Porsche GT3, à 8'19''3.

Vainqueur des ES de samedi:Abbring (ES 9), Basso (ES 10, ES 12), Toedtli (ES 11), Casier (ES 13).

Classement scratch final du championnat de Suisse des rallyes: 1. Carron/Landais, Ford Fiesta R5, 168 points. 2. Ballinari/Pianca, Ford Fiesta R5, 147. 3. M. Burri/Levratti, Ford Fiesta R5, 126.5. 4. N. Althaus/Ioset, Skoda Fabia R5, 111. 5. N. Lathion/G. Lathion, Peugeot 208 R2, 67.

Votre opinion