Etats-Unis: Bataille judiciaire autour d'une oeuvre de Picasso

Publié

Etats-UnisBataille judiciaire autour d'une oeuvre de Picasso

Deux hommes se disputent une sculpture, estimée à quelque 100 millions de francs, de l'artiste célèbre.

Un «Buste de Femme», exposé au Musée d'art moderne de New York.

Un «Buste de Femme», exposé au Musée d'art moderne de New York.

AFP

Le marchand d'art américain Larry Gagosian a saisi la justice pour qu'elle le reconnaisse comme seul propriétaire d'une sculpture de Picasso estimée plus de 100 millions de dollars (quelque 100 millions de francs), qu'un négociant britannique affirme avoir également acheté.

L'oeuvre, «Buste de Femme (Marie Thérèse)», datée de 1931, est actuellement visible au Musée d'art moderne de New York (MoMA) à l'occasion de la plus grande exposition consacrée aux sculptures de Pablo Picasso depuis 50 ans.

Acquise en 2015

Larry Gagosian affirme avoir acquis cette sculpture en mai 2015 auprès de la fille de l'artiste, Maya Widmaier-Picasso, pour 105,8 millions de dollars, selon le document de l'assignation consulté mercredi par l'AFP. Il dit avoir versé à ce jour 79,7 millions de dollars, soit 75% du prix d'acquisition. Il indique également avoir conclu un accord de vente avec un acheteur new-yorkais qui prendra possession de l'oeuvre une fois l'exposition achevée, le 7 février.

Le marchand d'art précise avoir reçu en octobre dernier un courrier d'une société britannique de négoce, Pelham Europe, se présentant comme propriétaire de la sculpture et menaçant de la faire saisir à New York.

Cette société, fondée et dirigée par un ancien expert de la maison d'enchères Christie's, Guy Bennett, affirme avoir conclu en novembre 2014 un accord de vente avec Maya Widmaier-Picasso, par l'intermédiaire du courtier Connery, Pissaro, Seydoux, pour 38 millions d'euros.

Totalité à payer

L'acquéreur n'aurait versé que 6 millions d'euros avant que la fille de l'artiste ne dénonce la vente. Une clause de leur contrat prévoyait que la transaction ne serait conclue qu'une fois payée la totalité du prix, selon le document d'assignation.

Selon Larry Gagosian, cité dans le New York Times, la société britannique agissait pour le compte de la famille royale du Qatar. Il réclame que la justice américaine le déclare seul propriétaire de l'oeuvre.

Contactés par l'AFP, le MoMA et le courtier Connery, Pissaro, Seydoux n'ont pas donné suite. Pelham Europe n'était pas joignable dans l'immédiat.

(AFP)

Ton opinion