Publié

Hockey sur glaceBattu 1-0 à Zurich, Lausanne est éliminé des play-off

Loin d'être ridicule face aux Zurichois, le LHC s'est incliné 1-0 sur une réussite de Bergeron à la 29e. Les Vaudois quittent les play-off la tête haute.

Walter Bieri, Keystone

Le LHC n'a pas réussi l'impossible lors du septième match des quarts de finale face aux Zurich Lions. Les Lausannois ont été battus 1-0 par les hommes de Marc Crawford. Vainqueurs 4-3 de la série, les Zurichois se qualifient pour les demi-finales où ils retrouveront GE Servette.

Les Lausannois voulaient réussir leur miracle sur glace au Hallenstadion. Raté. Contrairement aux jeunes Américains aux Jeux de Lake Placid en 1980 contre la grande équipe d'Union Soviétique, Lausanne n'a pas déjoué le pronostic. Il ne s'en est pas fallu de beaucoup, mais les Vaudois ont tout de même vu leur parcours s'arrêter.

On aime dire que le septième match d'une série en hockey sur glace possède sa propre logique. Que les enseignements tirés des précédentes parties peuvent se déliter en quelques secondes. Que les vérités changent très vite. Que c'est du 50-50. Et que le premier but est primordial.

Alors que l'on s'attendait à vivre un début de partie fermé avec deux formations bien décidées à ne pas laisser la moindre ouverture, ce sont les Lausannois qui ont failli punir les Zurichois par Bang. Le Suédois a malheureusement trouvé le poteau de Flüeler (3e). Logiquement, le LHC a laissé le soin aux locaux de porter le puck. Ces derniers ont alerté Huet à la 13e sur un lancer de Blindenbacher qui s'est arrêté près de la ligne alors que Huet ne savait plus où se situait la rondelle.

Sur la troisième punition lausannoise, Zurich est enfin parvenu à inscrire le premier but (29e). Quatre secondes de power-play. Cunti à l'engagement, Shannon récupère le palet et le glisse à Bergeron qui fusille Huet. Difficile de faire plus simple. Après cela, les Zurichois ont fermé la maison. Au cours du troisième tiers, Lausanne a bénéficié de deux supériorités numériques sans arriver à inquiéter Flüeler. Ce sont plutôt les Zurichois qui se sont montrés dangereux par Keller, mais Huet a fait écran. Très compact, le «Z» a empêché toute velléité vaudoise.

Lausanne boucle sa première saison dans l'élite avec les honneurs. Le blason vaudois brille grâce à l'abnégation et aux valeurs de courage promulguées par la troupe de Heinz Ehlers. En poussant Zurich à disputer un septième match, le LHC a prouvé qu'il avait sa place dans l'élite en surfant sur la dynamique de la promotion. La saison prochaine, les Vaudois iront au devant d'un défi tout aussi important: la confirmation. Il faudra faire preuve du même engagement et à nouveau compter sur un grand gardien. La LNA est à ce prix.

LES PLAY-OFF DE LNA

(SI)

Ton opinion