Actualisé

Hockey sur glaceBattue par la Suède, la Suisse décroche l'argent!

C'est historique! L'équipe de Suisse rentre des Mondiaux avec la médaille d'argent. Dimanche, elle a perdu la finale contre la Suède (1-5).

Salvatore Di Nolfi, Keystone

La Suisse n'a pu boucler son parcours au Championnat du monde à Stockholm par un premier titre. Elle s'est inclinée 1-5 contre la Suède mais l'aventure est couronnée par une médaille d'argent. La sélection helvétique égale donc sa devancière de 1935 avec une seconde médaille d'argent au palmarès. Pour la Suède, il s'agit du neuvième titre de son histoire. C'est surtout la première fois depuis 1986 et l'Union soviétique qu'un pays organisateur s'adjuge le titre. Cette fois-ci, les Suisses ont beaucoup moins eu voix au chapitre que lors des matches précédents. Les Scandinaves ont régné dans la zone neutre comme à leurs plus belles années. Les joueurs de Sean Simpson n'ont pas pu appliquer leurs entrées de zone comme ils en avaient l'habitude. Ils n'ont jamais pu résoudre le problème posé par la ligne Eriksson et les deux frères Sedin.

Pourtant, une lueur d'espoir a existé au début de la rencontre quand les Suisses se sont créé trois véritables occasions par Walker, Niederreiter et Ambühl. Mais à ce niveau de la compétition, il n'est pas permis de manquer de telles opportunités. Certes, Roman Josi a ouvert la marque à la 5e minute suite à un solo insolent, qui a laissé le gardien Enroth sans réaction. Les Suisses auraient bien eu besoin alors d'une avance supérieure à un but quand la pression suédoise s'est faite plus forte.

Sean Simpson a essayé plusieurs lignes pour tenter de freiner les frères Sedin mais ceux-ci sont parvenus à peser de tout leur poids dans le jeu malgré des shifts d'une longueur phénoménale. Les Scandinaves ont égalisé par le défenseur Erik Gustafsson (10e). Puis une lourde faute d'Ambühl avec charge à la tête d'un Suédois lui valait 2 minutes + 10 minutes de pénalité. Henrik Sedin parvenait à battre Gerber d'une reprise en l'air (12e).

Menée au score, la Suisse n'est jamais parvenue à emballer le match. Elle a bien connu des bonnes périodes mais elle n'a pu inquiéter souvent Enroth, le portier des Buffalo Sabres. L'entraîneur suédois Par Marts a largement utilisé ses colosses derrière avec Steffan Kronwall et Henrik Tallinder, qui ont compliqué la vie des attaquants suisses.

Les hommes de Simpson se sont encore créé quelques occasions du début de la dernière période avant de craquer en fin de match. Le score fut finalement un peu lourd pour des joueurs qui n'ont jamais renoncé. Mais des joueurs ont paru moins inspirés que lors des neuf premiers matches à l'image de Luca Cunti ou Andres Ambühl.

Les Suédois pouvaient donc enfiler un casque en or dans les dernières secondes du match pour célébrer leur 9e titre devant un public conquis.

Suisse - Suède 1-5 (1-2 0-0 0-3)

Globe Arena, Stockholm. 12 500 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: MM. Jerabek (Tch) Olenin (Rus), Dedioulia (Bié) et Wilmot (Can).

Buts: 5e Josi (Walker) 1-0, 9e Gustafsson (Lundqvist) 1-1, 12e H. Sedin (D. Sedin/5 c 4) 1-2, 48e Hjalmarsson (Landeskog) 1-3, 56e (55'37'') Eriksson (H. Sedin) 1-4. 57e (56'36'') H. Sedin (4 c 5!/but vide) 1-5.

Suisse: Gerber; Seger, Vauclair; Diaz, Josi; Blum, von Gunten; Blindenbacher, Furrer; Niederreiter Martin Plüss, Simon Moser; Walker, Trachsler, Bieber; Bodenmann, Cunti, Hollenstein; Suri, Gardner, Ambühl.

Suède: Enroth; Gustafsson, Tallinder; Granberg, Kronwall; Falth, Fransson; Eriksson, H. Sedin, D. Sedin; Hjalmarsson, Persson, Landeskog; Thornberg, Lindberg, Ericsson; Pettersson, Lundqvist, Danielsson.

Notes: la Suisse sans Grossmann (blessé) ni Monnet (surnuméraire) et Bürgler et Stephan (non-inscrits). La Suède sans Edler (suspendu). La Suisse sans gardien de 56'27'' à 56'36''.

Pénalités:4 x 2', 1 x 10' (Ambühl) contre la Suisse; 3 x 2' contre la Suède.

Mondiaux, classement final

1. Suède. 2. Suisse. 3. Etats-Unis. 4. Finlande. 5. Canada. 6. Russie. 7. République tchèque. 8. Slovaquie. 9. Allemagne. 10. Norvège. 11. Lettonie. 12. Danemark. 13. France. 14. Biélorussie. 15. Autriche. 16. Slovénie. L'Autriche et la Slovénie sont reléguées en Division I A. Elles sont remplacées par l'Italie et le Kazakhstan.

(SI)

Votre opinion