Basketball - Battus par Starwings, les Lions ne sont pas au bout de leur peine
Publié

BasketballBattus par Starwings, les Lions ne sont pas au bout de leur peine

Sensation à Birsfelden. Toujours pas dans son assiette, le vainqueur de la Coupe perd l’acte II de son quart de finale des play-off. Retrouvailles dimanche au Pommier.

par
Pascal Bornand
Les Lions de Genève ont été surpris par Starwings. 

Les Lions de Genève ont été surpris par Starwings.

Bastien Gallay/freshfocus

Face aux Starwings, les Lions de Genève pensaient régler l’affaire en deux temps trois mouvements. En deux matches surtout, économie d’énergie oblige. «En play-off, il est conseillé de ne pas faire la partie de trop. En fin de série, tout effort superflu peut s’avérer fatal», avait averti Andrej Stimac. Ses joueurs n’ont pas retenu la leçon.

Deux jours après un premier acte victorieux mais nébuleux, ils n’ont pas retrouvé leurs esprits. Bousculés par le culot des Bâlois, ils ont même perdu les pédales. Battu 77-75 (38-38), le vainqueur de la Coupe de Suisse devra remettre l’ouvrage sur le métier dimanche au Pommier. C’est la mauvaise surprise du chef.

Copie brouillonne

Sur le parquet de Birsfelden, où ils s’étaient imposés à deux reprises en saison régulière, Tim Derksen et ses coéquipiers ont à nouveau rendu une copie brouillonne, truffée d’erreurs et d’imprécisions. Le musée des horreurs. Pire, différence notable et funeste, ils ne sont pas parvenus cette fois à corriger le tir en fin de partie. La faute à un excès de nervosité et à la farouche résistance des Starwings, emmenés par l’infatigable Deondre Burns.

Longtemps, les deux défenses ont fait la loi. Une zone arachnéenne dans laquelle les Lions se sont souvent pris les pattes. Habiles aux shoots à distance, les Bâlois ont mieux su s’en défaire, jusqu’à compter 11 points d’avance à 8 minutes de la sirène finale.

Les Genevois ont eu alors le mérite de ne pas s’affoler. Leur supériorité intrinsèque allait faire la différence, les Starwings allaient craquer. Lorsque Roberto Kovac a égalisé à 73-73, ce beau scénario a pourtant tourné court. Natan Jurkovitz a raté un panier facile, puis les bras de Tim Derksen ont trembé alors que le top scorer genevois avait deux lancers francs pour arracher les prolongations. C’est à ce moment que le buzzer a sonné. Le glas pour un leader tombé de très haut.

Starwings - Lions de Genève 77-75 (38-38)

Quarts: 13-17 25-21 23-15 16-22

1-1 dans la série

Sporthalle Birsfelden, 50 spectateurs.

Arbitres: MM. Pillet, Novakovic et Goncalves

Starwings: Burns (21), Krill (13), Sane (6), Milenkovic (11), Davet (18). Milon (8), Pausa.

Lions de Genève: Sabeckis (2), Ivanov (17), Nzege (9), Th. Jurkovitz, Derksen (19). Williamson (6), N. Jurkovitz (9), Jaunin (3), Kovac (8), Kuba (2).

Note: 36’10 5e faute Nzege

Union Neuchâtel et Fribourg Olympic en demi-finale

Union Neuchâtel s’est qualifié pour les demi-finales de SB League. Déjà vainqueurs de Monthey lors de l’acte I, les Neuchâtelois se sont imposés sur le parquet de leur adversaire (74 à 88) et remportent leur série. Au Reposieux, Union Neuchâtel a une nouvelle fois parfaitement assumé son statut de favori. Les Neuchâtelois affronteront le vainqueur du duel entre les Lions de Genève ou Starwings (1-1 dans la série).

Autre favori, Fribourg Olympic a écarté de sa route Boncourt, en s’imposant dans le Jura (65-88). A Lugano, Massagno est venu à bout de son rival cantonal après deux prolongations (89-93). Massagno remporte la série 2-0 et retrouvera Fribourg Olympic en demi-finale.

Votre opinion