Publié

CyclismeBauke Mollema attaqué par une mouette en plein chrono

Ce n’était vraiment pas la journée du relais mixte des Pays-Bas, ce mercredi en Australie. Mollema, victime d’un saut de chaîne, est entré en collision avec un volatile. Et Van Vleuten a effectué une cabriole spectaculaire dès le départ…

par
Renaud Tschoumy
1 / 8
 Le cycliste et l’oiseau, épisode 1.

Le cycliste et l’oiseau, épisode 1.

Imago
 Le cycliste et l’oiseau, épisode 2.

Le cycliste et l’oiseau, épisode 2.

IMAGO/Panoramic International
 Le cycliste et l’oiseau, épisode 3.

Le cycliste et l’oiseau, épisode 3.

IMAGO/Panoramic International

Ce n’était vraiment pas la journée des Néerlandais, ce mercredi lors du relais mixte des championnats du monde de cyclisme de Wollongong (Australie). Alors qu’ils faisaient partie des favoris, ils ont été victimes de coups du sort incroyables.

Pour commencer, Bauke Mollema a été victime d’un saut de chaîne dès les premiers hectomètres de la course, ce qui l’a obligé à devoir changer de vélo et laisser partir seuls ses deux coéquipiers.

Puis, au départ de la course féminine, Annemieck Van Vleuten – une des plus fortes coureuses du monde – a effectué une cabriole spectaculaire pour atterrir sur la barrière en passant par le rebord du trottoir. «Mon pneu avant a explosé», indiquait-elle sur Twitter. C’en était fini des chances de médaille des Pays-Bas. 

Transférée à l’hôpital «contusionnée» et «particulièrement inquiète», avouait-elle, Van Vleuten souffre d'une fracture au coude droit. La Fédération néerlandaise de cyclisme a publié un communiqué faisant état d'une fracture sans déplacement au coude, précisant qu'une décision sur sa participation à la course en ligne samedi, dont elle était l'une des grandes favorites, allait être prise «plus tard dans la semaine».

Mais les pauvres Néerlandais n’avaient pas encore tout vécu. Après son chaut de chaîne, Mollema a été attaqué par une mouette en pleine course, comme en atteste le diaporama ci-dessus. Il n’a pas réussi à l’éviter, même si au final, il y a eu plus de peur que de mal. Trop, c’est trop!

Malgré tous ces ennuis, les Pays-Bas ont terminé ce chrono par équipes mixtes à la cinquième place, à 51 secondes des Suisses, sacrés champions du monde.

(AFP)

Ton opinion