Ski alpin – Beat Feuz battu par Vincent Kriechmayr à Wengen
Publié

Ski alpinBeat Feuz battu par Vincent Kriechmayr à Wengen

Le Bernois ne s’imposera pas cette année pour la 4e fois de sa carrière sur le Lauberhorn. La faute à l’Autrichien, qui a bénéficié d’un passe-droit pour pouvoir s’aligner. Odermatt à nouveau brillant.

par
Sport-Center

Beat Feuz s’est déjà frayé une belle place dans la légende de Wengen, il pouvait y inscrire définitivement son nom en lettres d’or à l’occasion des deux descentes programmées ce vendredi et samedi. Une première place l’aurait installé comme seul recordman du nombre de victoires sur le Lauberhorn, un honneur qu’il partage actuellement avec l’Autrichien Franz Klammer (3 succès chacun).

Beat Feuz a dû s’avouer vaincu face à Kriechmayr.

Beat Feuz a dû s’avouer vaincu face à Kriechmayr.

AFP

Après avoir manqué de peu sa première cartouche la veille (3e à 30 centièmes d’Aleksander Aamodt Kilde), Feuz est passé encore plus près d’y parvenir ce samedi. Le roi de la descente, un temps assis sur le fauteuil de leader, n’a été devancé que par Vincent Kriechmayr, dont la participation a créé le scandale. Testé positif au Covid-19, l’Autrichien a bénéficié d’un entraînement spécial pour pouvoir être aligné. Sa victoire, grâce à un chrono de 2’26’’09, ne risque pas de faire retomber la tension. À l’arrivée, Beat Feuz enregistre un débours de 34 centièmes sur son concurrent et peut en vouloir à la Fédération internationale. Que se serait-il passé si Kriechmayr n’avait pas pris le départ?

Cette sombre affaire fait passer au second plan la nouvelle démonstration de Marco Odermatt. Vainqueur de la première descente, le prodige nidwaldien s’est encore montré bluffant. Tout près de terminer sur le podium (4e à 2 centièmes de Dominik Paris), il a accentué son avance déjà conséquente au classement général en devançant ses deux principaux concurrents, l’Autrichien Matthias Mayer (5e, +0’’51) et Aleksander Aamodt Kilde (7e, +0’’98). Ces derniers comptent désormais un retard respectif de 483 et 390 points sur Odermatt. Un gouffre à ce stade de la saison.

Janka a fait ses adieux

La journée a également été marquée par la dernière course de Carlo Janka. Magnifique 11e vendredi, le Grison n’est cette fois pas parvenu à franchir la ligne d’arrivée sans faux pas. Mais l’important était ailleurs: «Janks» a pu effectuer ses adieux sur sa piste préférée, mettant un terme à une carrière riche d’un gros globe de cristal acquis en 2010, 11 victoires et 28 podiums en Coupe du monde.

En outre, le public de Wengen a pu se réjouir de la belle prestation de Stefan Rogentin (8e, +1’’36). Le Grison établit son meilleur classement de la saison dans la spécialité. Le Zurichois Niels Hintermann, 13e (+1’’88), est le quatrième Suisse à se hisser dans le top 15. Suivent le Schwytzois Urs Kryenbühl (22e, +2’’63), le Zurichois Gilles Roulin (25e, +2’’93) et le Valaisan Justin Murisier (31e, +3’’65)

Votre opinion