25.01.2019 à 12:44

Ski alpinBeat Feuz encore frustré sur la Streif

Comme à Wengen, le Bernois a dû se contenter de la 2e place à Kitzbühel. Cette fois, c’est l’Italien Dominik Paris qui l’a battu de 20 centièmes.

von
Sport-Center

Le Suisse de 31 ans ne sera pas le digne successeur de Didier Cuche, dernier Helvète à l’avoir emporté sur la mythique Streif en 2012. Du moins cette année... A l’instar de ce qu’il s’était passé la semaine dernière dans l’Oberland bernois, Beat Feuz a été vaincu d’un souffle par un des autres cadors de la discipline. A Wengen, c’est Vincent Kriechmayr qui l’avait battu de 14 centièmes. Ce vendredi, Dominik Paris l’a dominé de deux dixièmes. Rageant.

Les deux hommes ont été à la lutte sur l’intégralité du parcours. Mais c’est l’Italien, parti quelques minutes après l’Helvète, qui a fini par faire la différence dans l’ultime traverse et sur l’interminable schuss final. Paris et Feuz étaient simplement sur une autre planète cette année, même si l’Autrichien Otmar Striedinger, 3e, a profité du soleil qui a fait son apparition pour compléter le podium avec son dossard 27. Innerhofer est 4e à 0’’93 et ensuite, entre les 6e et 13e places, huit coureurs (Thomsen, Ferstl, Marsaglia, Reichelt, Mayer, Clarey, Théaux et Sejersted) se sont «empilés» en 21 centièmes.

Les autres Suisses en lice n’ont pas réussi à dompter le monstre. Mauro Caviezel a lâché plus de deux secondes. Niels Hintermann et Gilles Roulin, eux, sont à environ trois secondes. Feuz se consolera quelque peu en regardant le classement général de la descente, où il fait le trou. Le Bernois a désormais cent longueurs d’avance sur le vainqueur du jour, dans l’optique du gain du petit globe.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!