Publié

LausanneBeaulieu: MCH garde les foires, La Source arrive

Le groupe bâlois MCH redéfinit sa stratégie pour le site de Beaulieu Il lâche le Centre de Congrès et le théâtre pour se concentrer sur l'organisation des foires et salons. L'école d'infirmières de la Source annonce son arrivée.

Le groupe bâlois MCH redéfinit sa stratégie pour le site de Beaulieu, à Lausanne.

Le groupe bâlois MCH redéfinit sa stratégie pour le site de Beaulieu, à Lausanne.

ARCHIVES, Keystone

Un an après le rejet dans les urnes de la Tour Taoua à Lausanne, le site du Palais de Beaulieu se restructure. Le groupe bâlois MCH abandonne le centre de congrès et le théâtre pour se focaliser sur les foires et salons. L'école d'infirmières de la Source annonce en revanche son arrivée.

Président de la Fondation de Beaulieu, Gustave Muheim n'est pas vraiment surpris de la décision de MCH. «Depuis un an, on y travaille», explique-t-il vendredi à l'ats.

Les activités de gestion du centre de congrès et du théâtre de Beaulieu sont «déficitaires et cette tendance ne pourra être inversée rapidement», affirme MCH dans son communiqué. Le groupe ne fait pas mystère de l'origine de ces problèmes: le refus en avril dernier par 51,9% des voix du projet Taoua et de l'infrastructure hôtelière prévue.

Plan social prévu

La cession de ces activités devrait s'effectuer au cours des 18 prochains mois. Vingt-cinq à 30 emplois pourraient être concernés. Une partie des employés devrait pouvoir être placée auprès des futurs partenaires chargés de la reprise des entités. Un plan social sera élaboré.

MCH affirme que Beaulieu dispose du potentiel nécessaire pour devenir la première place de foires en Suisse romande. Il va donner désormais la priorité à ces activités qui représentent le coeur de son métier, souligne-t-il.

Forte détermination

La Fondation de Beaulieu dit de son côté vouloir tout entreprendre pour que le centre et le théâtre perdurent. «Sa détermination est plus grande que jamais: Beaulieu doit redevenir un lieu dynamique, vivant et attrayant».

Pour y parvenir, un travail de réflexion et de modélisation est en cours, qui débouchera «prochainement» sur une stratégie révisée. Tout en faisant part de son «inquiétude», la fondation espère que MCH atteigne l'objectif qu'il s'est fixé pour la prééminence de Beaulieu.

Résultats insatisfaisants

Gustave Muheim relève en effet que MCH, en place depuis 2010, n'a pas encore réussi à faire décoller le secteur foires et salons à Beaulieu, «même si le Comptoir Suisse a repris des couleurs». Le bail avec le groupe bâlois court jusqu'en 2021.

Concernant l'avenir du théâtre, Gustave Muheim espère pouvoir annoncer des «bonnes nouvelles» en mai-juin, voire un peu plus tôt, ajoute-t-il sans donner davantage d'informations. Quant au centre de congrès, «nous allons revoir la voilure», ce marché étant devenu extrêmement concurrentiel, notamment à cause de l'ouverture du centre de l'EPFL.

La Source bienvenue

Dans ce contexte de refonte du site, la fondation se félicite de l'arrivée de la Haute Ecole de Santé La Source. L'institution comptait à l'époque sur l'édification de la tour Taoua pour installer ses étudiants dont le nombre connaît une forte croissance, de plus de 260% ces dix dernières années.

La Source va occuper quelque 5000 m2 dans le bâtiment principal du Palais de Beaulieu. L'exploitation des locaux est prévue au plus tard pour la rentrée 2017.

(ats)

Votre opinion