20.01.2017 à 09:09

Open d'AustralieBecker: «Djokovic ne s'est pas vraiment battu»

L'Allemand, qui a toujours la langue bien pendue, s'est confié au «New York Times» après l'élimination de son ex-protégé.

1 / 64
Roger Federer lors de la traditionnelle séance de photos du vainqueur dans un des jardins de Melbourne. (Lundi 30 janvier 2016)

Roger Federer lors de la traditionnelle séance de photos du vainqueur dans un des jardins de Melbourne. (Lundi 30 janvier 2016)

«Ce n'est que ce matin que j'ai réalisé que ce n'était pas qu'un rêve», explique Roger Federer. (Lundi 30 janvier 2016)

«Ce n'est que ce matin que j'ai réalisé que ce n'était pas qu'un rêve», explique Roger Federer. (Lundi 30 janvier 2016)

Les fans de Roger sont bien présents. (Lundi 30 janvier 2016)

Les fans de Roger sont bien présents. (Lundi 30 janvier 2016)

Boris Becker a estimé que Novak Djokovic, dont il était l'entraîneur jusqu'à la fin de la saison dernière, avait été trop défensif lors de sa défaite au deuxième tour de l'Open d'Australie contre l'Ouzbek Denis Istomin, 117e mondial.

«Je suis choqué par la défaite de Novak Djokovic. Je crois qu'il a joué beaucoup trop défensif, qu'il n'a jamais pris l'initiative et qu'il ne s'est pas vraiment battu», a dit l'Allemand, qui fait partie de l'équipe de la chaîne Eurosport à Melbourne.

«Maintenant, la porte est grand ouverte. Il y a longtemps qu'on parle d'une nouvelle génération. C'est le moment pour les joueurs de 19, 20, 21 ans de s'y engouffrer», a dit au New York Times le double vainqueur de l'Open d'Australie.

«Le patron est à la peine, car, sans manquer de respect pour Andy Murray, c'était Novak le patron. La voie était bouchée, maintenant il y a du changement», a-t-il ajouté.

Moins d'entraînement

Après une première partie de saison tonitruante avec notamment son premier sacre à Roland-Garros, Djokovic, usé mentalement, a cédé la première place mondiale à Murray fin 2016 ayant perdu ses titres à Wimbledon, à l'US Open et au Masters, et échouant entre-temps à conquérir l'or olympique à Rio.

Djokovic avait décidé de mettre fin à sa collaboration avec Becker début décembre 2016. Quelques jours plus tard, l'Allemand, âgé de 49 ans, avait déclaré que son ex-poulain n'avait «pas passé autant de temps sur les courts d'entraînement que ce qu'il aurait dû ces six derniers mois».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!