30.11.2012 à 11:43

FootballBelgique - Parfait Mandanda veut être "plus que le frère de Steve" (MAGAZINE)

Par Benoît NOËL BRUXELLES, 30 nov 2012 (AFP) - Dans la famille Mandanda, demandez Parfait ! A 23 ans, le frère cadet du gardien de Marseille Steve Mandanda fait peu à peu son trou en Belgique, où il brille ces dernières semaines dans les buts du Sporting de Charleroi.

Depuis le début de la saison, Mandanda est tellement... parfait qu'il a relégué sur le banc Michalis Sifakis, le gardien titulaire de la Grèce au dernier Euro ! Sacrée performance pour "un gardien qui rapporte des points", commentait récemment le journal Le Soir qui lui consacrait le week-end passé une page entière de reportage. Aussi sympathique que flegmatique, le Franco-congolais né à Nevers en Bourgogne est devenu l'un des chouchous des médias belges qui le font progressivement sortir de l'ombre de son aîné, Steve (27 ans), N.2 dans la hiérarchie française derrière Hugo Lloris. "A mes débuts pros, j'ai presque dû m'excuser d'être le frère de Steve Mandanda, raconte Parfait. "Mon nom de famille m'a valu beaucoup de méfiance et de méchanceté. Je veux être plus que le frère de... ". A Charleroi, Parfait connaît déjà son septième club. Après avoir touché ses premiers ballons à l'ALM Evreux puis au Lusitanos Saint-Maur (entre 1998 et 2004), le gardien a pu bénéficier d'une solide formation à Caen (2004-2007) puis aux Girondins de Bordeaux (2008) avant des expériences à Beauvais (2008-2010), à l'Altay Izmir en Turquie (2011) et enfin de poser ses bagages en Belgique l'an passé. Les débuts la saison dernière en Pro Ligue ont été délicats: Parfait Mandanda a d'abord galvaudé les quelques occasions qui lui étaient données de s'illustrer en commettant quelques erreurs spectaculaires. Mais cette saison, profitant d'une bourde du gardien titulaire (Bertrand Baguette) lors de la première journée, Mandanda s'est installé dans le but "carolo" dès le deuxième match. Une place qu'il n'a plus quittée malgré l'arrivée de Sifakis. "La situation ne m'amuse pas, mais je dois bien reconnaître que l'entraîneur n'a aucune raison de retirer sa confiance en Parfait", se désole le gardien grec, dont l'heure devrait pourtant sonner en même temps que la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en janvier en Afrique du Sud. Contrairement à Steve tout dévoué aux Bleus, Parfait a lui choisi de porter le maillot de la RD Congo, pays d'origine de son père arrivé en France dans les années 80. "Je mesure le risque de perdre ma place de titulaire à Charleroi, car Sifakis n'est pas n'importe qui. Mais j'aurai sans doute la chance de disputer la CAN comme titulaire, vu la blessure de Robert Kidiaba. Sportivement et sentimentalement parlant, je ne peux pas la laisser passer", explique Mandanda. Le joueur estime que de bonnes performances à la CAN-2013 devrait consolider son statut en Belgique, voire attirer l'attention de recruteurs de championnats plus huppés. Les amateurs de football n'en ont en tous cas pas fini avec les Mandanda. Car après Steve et Parfait, sont annoncés leurs jeunes frères, eux aussi gardiens de but: Riffi (20 ans), sous contrat avec Caen, et Over (14 ans), en formation à Bordeaux et à propos duquel Parfait estime "qu'il est le plus fort des quatre". bnl/jr

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!