JO 2020 – Tennis - Belinda Bencic: «Ce titre, il est pour Martina et Roger»
Publié

JO de TokyoBelinda Bencic: «Ce titre, il est pour Martina et Roger»

La Saint-Galloise s’est confiée après avoir remporté l’or olympique en simple, samedi soir. Elle en a profité pour dédier sa victoire à Martina Hingis et Roger Federer.

par
Jérôme Reynard
(Tokyo)
Belinda Bencic est allée au bout d’elle-même.

Belinda Bencic est allée au bout d’elle-même.

AFP

Belinda Bencic, il y a dix ans, vous étiez championne du monde junior. Vous voici championne olympique.

C’était il y a déjà dix ans, c’est vrai… On dit qu’il faut toujours commencer quelque part. J'ai été championne du monde junior, Alexander Zverev aussi, et aujourd’hui on est tous les deux en finale des Jeux. Alors qu’on s’entraînait ensemble à l'âge de 6 ans. C’est incroyable! Le point de départ a été fabuleux et, là, je ne trouve pas les mots.

Et tout le chemin, pendant ces dix ans?

Je ne regrette rien. Je ne changerais ma carrière pour rien au monde. Je l’aime, avec ses hauts et ses bas. De toute façon, c’est impossible d’être tout le temps en haut, toujours constant. En revanche il faut faire preuve de caractère; c’est ce qui vous décrit comme championne: la manière dont vous réagissez dans les moments difficiles.

Comment réagissez-vous dans ces moments?

J’ai horreur des défaites, des échecs. C’est le plus dur, la pire des sensations, mais c’est souvent là qu’on apprend le plus. Il faut simplement savoir tirer les leçons. Personnellement, j’ai toujours tout donné. C’est mon leitmotiv. Avoir du succès tôt m’a peut-être fait réfléchir. Quand on commence comme ça, on a tendance à croire que c’est facile. Or, c’est loin d’être le cas.

En devenant championne olympique en simple, vous avez accompli ce que Martina Hingis et Roger Federer, vos exemples, ne sont pas parvenus à accomplir. Qu’est-ce que cela vous inspire?

Je l’ai accompli pour eux, alors. Ils ont réalisé tellement de grandes choses dans leur carrière; à des niveaux que je n’atteindrai jamais. Mais peut-être que je peux les aider en leur dédiant cette médaille d’or. Ce titre, il est pour Martina et Roger. D’ailleurs, Roger m’a écrit ce matin. Il m’a dit qu’aujourd’hui était un bon jour pour que mon rêve devienne réalité.

Ce titre a été remporté au bout d’un nouveau combat de haute lutte, et de votre dixième match de la semaine.

Honnêtement, j’ai souffert. Je n’avais limite plus de force sur le court, je transpirais, pour le coup j’étais stressée. Par moments, j’essayais juste de faire passer la balle par-dessus le filet. En revanche, je n’ai jamais arrêté d’y croire et de lutter. Je ne voulais pas avoir de regrets. Je me disais: «Si tu perds, sois au moins fière d’avoir tout donnéC’est ça le plus important: l’épanouissement personnel, plus que les résultats. Et, là, je suis extrêmement fière.

Vous enchaînez avec la finale du double, dimanche.

Je vais tout donner, une fois encore. Comme si c’était mon dernier match. C’est incroyable d’avoir deux médailles, mais je ne veux pas me contenter de ça. Je veux aller chercher l’or avec Viktorija (ndlr: Golubic), je veux qu’on profite un maximum toutes les deux.

1 / 11
Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley

AFP
Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)

Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)

AFP
La Genevoise Nikita Ducarroz, médaillée de bronze en BMX freestyle

La Genevoise Nikita Ducarroz, médaillée de bronze en BMX freestyle

AFP

Votre opinion