Publié

Etats-UnisBen Laden: Obama encore accusé de fuites

D'anciens officiers de la CIA et des forces spéciales ont lancé des attaques contre le président américain qu'ils accusent d'avoir imprudemment fait fuiter des informations concernant l'assassinat de Ben Laden.

Ils accusent Barack Obama de s'être empressé de rendre publics des détails du raid visant à tuer Ben Laden.

Ils accusent Barack Obama de s'être empressé de rendre publics des détails du raid visant à tuer Ben Laden.

AFP

Le site internet de ce groupe d'anciens espions et soldats (Special Operations Opsec Education Fund) présente une vidéo de plus de 20 minutes qui reprend des critiques déjà formulées par Mitt Romney et d'autres républicains. Ceux-ci reprochent à la Maison Blanche d'avoir diffusé des informations secrètes dans le but d'embellir le bilan de Barack Obama sans trop se soucier de la sécurité des espions et soldats américains.

Ils accusent Barack Obama de s'être empressé de rendre publics des détails du raid visant à tuer Ben Laden au lieu d'attendre et «d'exploiter pleinement le trésor d'informations» découvertes lors de cette opération au Pakistan. Le président sortant a toujours nié que la Maison Blanche ait été derrière de quelconques fuites.

L'équipe de campagne de Barack Obama a comparé ces attaques à celles menées contre le candidat démocrate John Kerry durant la campagne présidentielle en 2004. «Les républicains ressortent cette vieille tactique parce que concernant la politique étrangère et la sécurité nationale Mitt Romney n'a rien proposé d'autre qu'une rhétorique imprudente», a souligné le porte-parole Ben LaBolt.

L'équipe de campagne de Barack Obama voit la mort de Ben Laden et les questions de politique extérieure comme des points forts pour le président sortant, soulignant l'inexpérience de son adversaire Mitt Romney en la matière. Le groupe Opsec affirme ne pas être partisan mais certains de ses membres sont des républicains actifs et sympathisants du Tea Party.

Un ancien membre des commandos d'élite Navy seals, Scott Taylor, identifié comme le président de du groupe Opsec, avait fait campagne pour les républicains pour le Congrès en Virginie en 2010.

(AFP)

Ton opinion