Tennis - Bencic emportée par l’ouragan Raducanu
Actualisé

TennisBencic emportée par l’ouragan Raducanu

La Saint-Galloise n’a jamais su libérer son bras contre la pépite britannique de 18 ans et s’arrête en quarts de finale de l’US Open (3-6, 4-6).

par
Jérémy Santallo
Emma Raducanu (à gauche) a éliminé, du haut de ses 18 ans, Belinda Bencic avec autorité.

Emma Raducanu (à gauche) a éliminé, du haut de ses 18 ans, Belinda Bencic avec autorité.

Getty Images

Entre deux joueuses dont le tennis est basé sur l’agressivité et la faculté à distribuer leurs frappes les deux pieds bien ancrés à l’intérieur du court, la première affiche de la journée de mercredi, à midi à New York, nous promettait des étincelles dans le Arthur Ashe Stadium. On en a bien vu quelques-unes mais surtout d’un côté du filet…

En quarts de finale pour la troisième fois à l’US Open, après 2014 et 2019, Belinda Bencic a débarqué dans l’enceinte en habituée de ce genre de rendez-vous, contrairement à son adversaire du jour, Emma Raducanu. La Britannique de 18 ans s’est imposée au fil des tours - trois en qualifications et quatre dans le tableau principal - comme l’une des révélations du tournoi à Flushing Meadows, trois mois après sa percée à Wimbledon (8es), pour son premier Grand Chelem, alors qu’elle n’était que 338e mondiale.

Aujourd’hui 150e à la WTA, Raducanu a mis une demi-heure à prendre la mesure de l’événement, pour son premier duel avec une joueuse du top 40. Dans le sillage de sa belle quinzaine, Bencic, en feu côté revers dès les premiers échanges, a fait le break d’entrée mais à 3-2, la championne olympique a commencé à accumuler les fautes, du fond, comme au service. Peu après, elle a lâché une deuxième fois sa mise en jeu après un rallye qu’elle a terminé tête basse. La jeune Anglaise avait définitivement libéré son bras.

Service moins efficace

Après avoir perdu cinq jeux d’affilée et son 1er set (6-3) du tournoi, Bencic a stoppé l’hémorragie en début de seconde manche. La 12e joueuse mondiale s’est procuré trois balles de break à 1-0 mais n’a rien pu faire devant le culot de Raducanu sur les deux premières, avant de lui faire un cadeau sur un retour peu inspiré. Si solide au service jusqu’en 8es de finale (76% de premières passées et 85% de points avec), Beli avait replongé un peu dans ses travers contre Iga Swiatek. Cela s’est confirmé mercredi.

La Suissesse de 24 ans a commis quatre doubles fautes, dont trois lors de jeux qui lui ont coûté un break, comme à 2-2 dans le 2e set. Décidée à inverser le cours des choses, Bencic s’est lancée à l’abordage du filet dans le septième jeu, dans un ultime baroud d’honneur. Mais à 3-4, puis 4-5, et alors qu’elle menait 00-30 sur le service adverse, elle a aligné les fautes grossières côté coup droit, celles qu’elles ne faisaient plus depuis Tokyo. Après 1h21 de jeu, la Saint-Galloise était elle aussi emportée par l’ouragan Raducanu.

Votre opinion