13.09.2016 à 07:56

AssurancesBénéfice en baisse pour Vaudoise Assurances

Un nombre de sinistres anormalement élevé en juin et des placements moins performants expliquent ce recul.

Le groupe se montre toutefois confiant pour le reste de l'année, sauf en cas de nouveaux sinistres exceptionnels.

Le groupe se montre toutefois confiant pour le reste de l'année, sauf en cas de nouveaux sinistres exceptionnels.

Keystone

Le groupe Vaudoise Assurances a vu son bénéfice net baisser de 33% sur un an à 60,2 millions de francs au premier semestre. Un nombre de sinistres anormalement élevé en juin et des placements moins performants expliquent ce recul.

Dans les branches non-vie, la croissance a toutefois été au rendez-vous. La société vaudoise y a enregistré une augmentation des primes émises de 5,8% à 669,1 millions, a-t-elle indiqué mardi dans un communiqué.

Les taux d'intérêt pèsent

Les revenus concernant le secteur vie ont affiché un repli de 48,7% à 41,6 millions. «Cette baisse correspond à une période de transition dans notre offre. Nous continuons à adapter notre palette de produits selon la situation du marché», a souligné le directeur général de l'entreprise vaudoise, Philippe Hebeisen. Ce resserrement est à mettre notamment sur le compte du très faible niveau des taux d'intérêt.

«Dans ce domaine, la part prépondérante des primes est toutefois encaissée à la fin du second trimestre», informe Vaudoise Assurances. Malgré ce résultat en recul, la firme a pu renforcer sa provision pour garantie de taux à 25 millions.

Moins de fonds propres

Au niveau des affaires non-vie, toutes les branches d'assurances ont soutenu la croissance. Le secteur des véhicules à moteur a affiché une progression de 3,7%. Les assurances de personnes non-vie ont elles connu un bond de 7,6%.

Le ratio combiné, soit le rapport entre sinistres et frais sur les primes, enregistre une hausse à 99,9% contre 94,2% au premier semestre de 2015. «Cette augmentation s'explique principalement par les sinistres du mois de juin et un important cas d'accident», explique l'assureur.

Le résultat des placements a atteint un rendement non annualisé de 1,9%. Ce pourcentage est conforme aux attentes de l'assureur même s'il est inférieur à celui du précédent exercice. En valeur de marché, il atteint 3,7% contre 0% lors des six premiers mois de l'année passée.

Au premier semestre, les fonds propres se sont fixés à 1,5 milliard, en baisse de 0,9% par rapport au premier semestre 2015. Ce léger repli est notamment lié à la distribution de dividendes. Le rendement des fonds propres annualisé s'élève lui à 7,9%.

Brexit contenu

Le groupe a également relevé son niveau de couverture sur la livre sterling, avant la votation sur le Brexit. «Cela a fortement minimisé l'impact de cette votation sur les résultats», précise-t-il.

Niveau prévisions, la compagnie note que ce premier semestre constitue une bonne base pour entamer la seconde partie de l'année. La sinistralité des six premiers mois devrait se lisser dans le temps, sauf en cas de nouveaux sinistres exceptionnels.

Vaudoise Assurances table donc sur un résultat d'assurances, hors produits financiers, situé à un bon niveau. Mais l'entreprise prévient que la performance devrait être inférieure à celle enregistrée l'an dernier. Elle maintient également ses prévisions de croissance bien au-dessus du marché ( 0,5%) dans ses affaires non-vie pour 2016.

Pour rappel, la firme qui emploie 1500 collaborateurs a enregistré un bénéfice net en baisse de 16,1% à 128,8 millions l'année passée. Ce résultat constituait toutefois la deuxième meilleure performance de l'histoire de l'assureur vaudois après 2014.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!