Assurances: Bénéfice en hausse pour Helvetia

Publié

AssurancesBénéfice en hausse pour Helvetia

L'assureur saint-gallois a dégagé un bénéfice de près de 13% en l'espace d'un an.

Helvetia a réalisé un bon début d'année.

Helvetia a réalisé un bon début d'année.

Keystone

Helvetia a nettement amélioré sa rentabilité au 1er semestre. Tirant profit de l'intégration de Nationale Suisse et de Bâloise Autriche, désormais en voie d'achèvement, l'assureur saint-gallois a vu son bénéfice net s'étoffer de 12,9% en l'espace d'un an, à 186,1 millions de francs.

Le bénéfice net ajusté des éléments exceptionnels liés aux acquisitions en 2014 de Nationale Suisse et Bâloise Autriche, a gagné 8,4%, à 258,4 millions de francs, a indiqué Helvetia lundi. La croissance reflète notamment la performance nettement supérieure des placements et l'amélioration des résultats techniques dans les affaires vie et non vie. Considéré dans son ensemble, le résultat des placements a bondi à 598,9 millions de francs, 133,2 millions de plus qu'au cours des six premiers mois de l'an dernier. L'envol illustre la bonne tenue des marchés d'actions, les investissements financiers ayant généré des plus-values de 78,3 millions.

Les revenus courants venant des placements sont inscrits à 520,6 millions, un montant stable au regard du premier semestre 2016. Les synergies dégagées au titre de l'intégration des deux concurrents acquis en 2014 se sont quant à elles hissées à 62 millions de francs, contre 51,4 millions un an plus tôt.

Investisseurs déçus

Le volume d'affaires global a en revanche légèrement reculé de 0,2%, à 5,5 milliards de francs. Le tassement des revenus reflète des effets de change négatifs, a expliqué l'assureur établi à St-Gall. Corrigé du phénomène, le chiffre d'affaires a gagné 0,3%.

Conforme aux attentes des analystes consultés par l'agence awp, la performance n'a pas franchement convaincu les investisseurs. Vers 10h15 à la Bourse suisse, le titre Helvetia lâchait 1% au regard de la clôture de vendredi à 544,50 francs, dans un marché élargi dont l'indice Swiss Performance Index (SPI) abandonnait dans le même temps 0,75%. Dans les détail des différents segments d'activité, les affaires non vie ont présenté un volume de primes brutes en repli, celui-ci fléchissant en l'espace d'un an de 5,49 à 5,46 milliards de francs. Toutefois, le bénéfice ajusté a nettement progressé soit de 16,9% à 176,6 millions.

Outre une performance des placements supérieure à celle des six premiers mois de 2016, l'accroissement du bénéfice ajusté a aussi bénéficié d'un résultat technique en progrès, conséquence de l'assainissement des portefeuilles. Le ratio combiné, soit le rapport entre les coûts et les dommages d'une part, ainsi que les primes, d'autre part, s'est amélioré, passant de 91,9% à 91,3%.

Embellie en Europe

Helvetia souligne avoir considérablement accru la rentabilité de ses affaires souscrites en Europe. Le ratio combiné de ces dernières a enregistré une embellie significative, fléchissant de 97,2 à 94,4%. La compagnie st-galloise note que toutes ses unités ont présenté des ratios combinés inférieurs à 100%.

Dans un environnement toujours difficile, le secteur de l'assurance-vie a dégagé une performance jugée solide et cela malgré une baisse de 1,9% des revenus. La régression est due à un effet exceptionnel favorable en 2016 et à la réduction des affaires individuelles traditionnelles. Le bénéfice ajusté du segment a progressé de 4,2% à 92,2 millions de francs.

En Suisse, le volume des primes s'est hissé à 3,57 milliards de francs, un montant inférieur de 100 millions à celui affiché à fin juin 2016. Le tassement est dû à la baisse des affaires vie, alors que dans le segment dommages les revenus ont crû de 1,5%. En Europe, le volume d'affaires a atteint 1,46 milliard de francs, une somme supérieure en données corrigées des effets de change de 4,3% à celle dégagée un an auparavant.

Helvetia relève notamment des évolutions favorables dans les segments et vie et non vie en Espagne et Autriche. En Allemagne, les revenus ont légèrement progressé, alors qu'ils se sont tassés en Italie.

Fonds propres stables

Dans le segment des assurances de spécialités (Specialty Markets), le volume des primes a augmenté de 13,8% à 507,4 millions de francs. La croissance a essentiellement reposé sur les affaires de réassurance active.

Les fonds propres sont restés stables sur six mois, à 4,81 milliards de francs. Helvetia, qui ne présente pas de prévisions pour l'ensemble de l'exercice, estime avoir progressé dans la mise en oeuvre de sa stratégie «helvetia 20.20». Celle-ci doit permettre au groupe d'afficher d'ici à 2020 un volume d'affaires approchant les 10 milliards de francs (8,5 milliards en 2016).

(ats)

Ton opinion