Chantage à la «sex-tape»: Benzema et Valbuena ne peuvent plus jouer ensemble
Publié

Chantage à la «sex-tape»Benzema et Valbuena ne peuvent plus jouer ensemble

Karim Benzema a été mis en examen dans l'affaire de chantage à la «sex-tape» dont a été victime Mathieu Valbuena.

1 / 25
Karim Benzema a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation (Mardi 11 juillet 2017).

Karim Benzema a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation (Mardi 11 juillet 2017).

AFP
L'affaire du chantage à la sex-tape contre le footballeur français Mathieu Valbuena va continuer. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Versailles a rejeté vendredi l'annulation de l'enquête demandée par les suspects, dont Karim Benzema, et mis en examen l'ex-joueur Djibril Cissé. (Vendredi 16 décembre 2016)

L'affaire du chantage à la sex-tape contre le footballeur français Mathieu Valbuena va continuer. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Versailles a rejeté vendredi l'annulation de l'enquête demandée par les suspects, dont Karim Benzema, et mis en examen l'ex-joueur Djibril Cissé. (Vendredi 16 décembre 2016)

AFP
Karim Benzema, à sa sortie du Palais de Justice de Versailles (France) le 5 novembre 2015. La justice se prononce sur la validité de l'enquête du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, dont les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandent l'annulation. (Vendredi 16 décembre 2016)

Karim Benzema, à sa sortie du Palais de Justice de Versailles (France) le 5 novembre 2015. La justice se prononce sur la validité de l'enquête du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, dont les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandent l'annulation. (Vendredi 16 décembre 2016)

AFP

Karim Benzema, déféré jeudi matin devant la justice, a a été inculpé jeudi dans l'affaire de chantage à la «sextape» dont a été victime Mathieu Valbuena. Cette mise en examen interdit à l'attaquant de rencontrer la victime, son coéquipier en équipe de France, a-t-on appris du parquet de Versailles.

L'international du Real Madrid a été notamment inculpé pour «complicité de tentative de chantage», a indiqué le parquet dans un communiqué. Le quotidien Le Parisien affirme que les deux joueurs ont parlé de ce chantage lors d'un rassemblement avec la sélection. «Les enquêteurs tentent de savoir s'il a simplement conseillé à Mathieu Valbuena de payer ou s'il lui a mis 'un coup de pression', ce qui ferait de lui un complice», explique L'Express.

Deschamps élude

Karim Benzema et Mathieu Valbuena, titulaires indiscutables en équipe de France, n'ont pas été convoqués par Didier Deschamps pour affronter l'Allemagne et l'Angleterre, les 13 et 17 novembre en amical.

Le sélectionneur a justifié le forfait de Benzema par sa blessure aux ischio-jambiers contractée le 8 octobre, et non par ses ennuis judiciaires. «J'ai acté son forfait après avoir discuté avec lui lundi, a-t-il affirmé. Il est blessé, n'a toujours pas repris avec le Real, et n'est pas disponible pour ces deux rendez-vous».

Deschamps a en revanche expliqué que Valbuena ne serait pas présent car «il n'est pas dans les meilleures conditions psychologiques». «J'ai décidé de le laisser souffler», a-t-il expliqué. «C'est ma décision», a-t-il ensuite insisté, éludant de répondre aux questions concernant l'affaire.

Qui dit vrai?

Selon une source proche du dossier, Benzema a reconnu durant sa garde à vue être intervenu dans ce chantage à la sextape. Ce que conteste Me Sylvain Cormier, l'avocat du joueur. A sa sortie du tribunal de grande instance de Versailles, ce dernier a dénoncé des «mensonges» sur la teneur de l'audition de Karim Benzema. «Karim Benzema n'a rien reconnu du tout, il proclame son innocence et il est de tout cœur avec son ami» Mathieu Valbuena, a dit l'avocat à la presse. «Il n'a pris aucune part à un chantage ou une tentative de chantage», a-t-il ajouté.

Une affirmation diamétralement opposée à la version donnée à l'AFP par une source proche du dossier. Selon la source, Benzema «a reconnu être intervenu auprès de Valbuena à la demande d'un ami d'enfance, approché par trois escrocs qui avaient en leur possession la sextape». Le joueur aurait alors «déclaré s'être mis d'accord avec l'ami d'enfance sur ce qu'il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui».

Maîtres chanteurs

Karim Benzema est soupçonné d'être intervenu auprès de Mathieu Valbuena le 5 octobre, lors d'un d'entraînement des Bleus, au sujet d'une vidéo intime, subtilisée par trois escrocs qui ont ensuite tenté de le faire chanter.

Les trois maîtres chanteurs présumés, aujourd'hui écroués, avaient à l'époque contacté un proche du frère de Benzema afin d'utiliser l'attaquant du Real Madrid dans leur entreprise d'extorsion. Ce proche de l'international madrilène arrêté lundi devait lui aussi être présenté à un juge.

Karim Benzema a été déféré jeudi matin au palais de justice de Versailles, en vue de sa présentation devant un juge d'instruction. Le parquet a requis son inculpation et son placement sous contrôle judiciaire, sans plus de précision.

(AFP)

Votre opinion