Publié

Festival de CannesBérénice Béjo est favorite pour le Prix d'interprétation

L’actrice vient d’impressionner la Croisette dans «Le Passé», drame d’Asghar Farhadi.

par
Le Matin Dimanche
Bérénice Bejo se dit attirée par les extrêmes, et aime pratiquer autant le drame que la comédie.

Bérénice Bejo se dit attirée par les extrêmes, et aime pratiquer autant le drame que la comédie.

Anne-Christine Poujoulat, AFP

Depuis la projection l’autre soir du «Passé», elle est devenue la diva cannoise la plus prisée. Si on promet la Palme à Farhadi, on n’imagine pas une autre comédienne que Bérénice Bejo pour recevoir dimanche soir prochain le Prix d’interprétation. Dans cette chronique subtile proche du meilleur cinéma de Sautet, l’actrice campe Marie, une mère de famille qui retrouve à Paris son mari iranien afin d’officialiser leur divorce. Un rôle aux antipodes de celui qu’elle incarnait dans « The Artist » aux côtés de Jean Dujardin. Dans une interview au « Matin Dimanche », l’actrice dit ne pas se faire d’illusions sur ses chances « Je me laisse porter par la vague. Je ne projette pas aussi loin… Pas jusqu’à la cérémonie de clôture en tous cas ».

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Votre opinion