Actualisé

RussieBerlusconi sort de l'ombre pour encenser Poutine

Dans une interview, l'ex-chef du gouvernement italien fait l'éloge de son ami Poutine, vainqueur de la présidentielle russe du 4 mars, le qualifiant d'«homme simple et modeste».

Retour d'ascenseur pour Vladimir Poutine qui avait à plusieurs reprises défendu Silvio Berlusconi.

Retour d'ascenseur pour Vladimir Poutine qui avait à plusieurs reprises défendu Silvio Berlusconi.

ARCHIVES, Reuters

L'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a fait l'éloge de son ami Vladimir Poutine, vainqueur de la présidentielle russe du 4 mars, le qualifiant d'«homme simple et modeste», qui «a beaucoup fait pour son pays», dans une interview publiée mardi en Russie.

«C'est un homme extraordinaire, simple et modeste, aux grandes qualités humaines et qui a un grand sens de l'amitié», a déclaré Silvio Berlusconi dans cette interview au quotidien populaire russe Komsomolskaïa Pravda.

«Il a beaucoup fait pour son pays et va jouer un rôle déterminant dans l'avenir (...). Je suis convaincu que Poutine est le leader qu'il faut pour diriger cet immense pays», souligne le Cavaliere, 75 ans.

Le premier ministre et homme fort de Russie, déjà président de 2000 à 2008, Vladimir Poutine a remporté le scrutin de dimanche avec près de 64% des voix, à l'issue d'une élection entachée de nombreuses fraudes selon l'opposition et les observateurs russes.Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi sont des amis de longue date et ont affiché leur complicité lors de leurs nombreuses rencontres.

Vladimir Poutine avait à plusieurs reprises défendu Silvio Berlusconi - au coeur de scandales de corruption, fraude fiscale et relations sexuelles avec des mineures en Italie -, le décrivant notamment comme «l'un des meilleurs hommes politiques d'Europe» et «l'un des derniers Mohicans» de la politique.

(AFP)

Ton opinion