06.08.2020 à 12:58

BeyrouthBerne envoie des experts à même d’aider le Liban

La Confédération répond à l’appel à l’aide internationale libanais en envoyant une équipe d’experts notamment spécialisés dans la gestion de crises.

1 / 3
DFAE
DFAE

L’ambassade suisse au Liban au surlendemain des explosions.

DFAE
DFAE

L’ambassade suisse au Liban au surlendemain des explosions.

DFAE
DFAE

L’ambassade suisse au Liban au surlendemain des explosions.

Suite à l'explosion dévastatrice à Beyrouth, la Suisse y a envoyé ce jeudi une équipe d'experts. Berne répond ainsi à l'appel à l'aide internationale des autorités libanaises, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

Cette équipe d'experts est composée de membres du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) et d'un spécialiste de la sécurité du Centre de gestion des crises (KMZ). Elle est formée d'ingénieurs et de spécialistes des infrastructures, d'experts en logistique, d'un spécialiste des télécommunications et d'un psychologue. Les spécialistes vont notamment tester la stabilité des bâtiments à Beyrouth.

L'ambassade de Suisse et la résidence de l'ambassadeur suisse ont subi de graves dommages (voir photos ci-dessus). Le groupe d'experts sera également disponible pour aider les autorités libanaises à examiner l'état des bâtiments publics tels que les écoles et les hôpitaux.

La Suisse soutient par ailleurs la Croix-Rouge libanaise avec une contribution de 500'000 francs, afin de fournir une assistance rapide à la population locale. Les membres du CSA vont également évaluer la situation sur place afin de clarifier un possible soutien supplémentaire de la Suisse, a précisé le DFAE. À la demande des autorités libanaises, cela pourrait inclure non seulement la construction et l'ingénierie structurelle, mais aussi les domaines de l'hébergement et de la santé.

Appel aux dons

Face au «drame de trop dans un pays exangue», la Chaîne du Bonheur a appelé la population suisse à la solidarité avec le Liban. «Les besoins sont immenses et urgents. Il y a non seulement l’effort de recherche des survivants dans les décombres et les soins médicaux, mais aussi 300'000 personnes qui ont perdu leur logement dans l’explosion», a indiqué l'organisation, qui appelle aux dons.

Cinq des grandes ONG partenaires de la Chaîne du Bonheur sont actives au Liban depuis des décennies dans le cadre de l’aide aux réfugiés palestiniens et syriens. Elles se sont immédiatement mobilisées pour subvenir aux besoins des habitants de Beyrouth frappés par l’explosion. Il s'agit de Caritas, la Croix-Rouge suisse, l’Entraide Protestante (EPER), Medair et Terre des hommes – Aide à l’enfance.

A l'heure actuelle, le DFAE ne dispose pas d'informations faisant état de victimes suisses lors de l'explosion. Selon les chiffres, 1500 Suisses sont installés au Liban (80% sont doubles-nationaux). Et une vingtaine de touristes suisses sont annoncés à l'ambassade.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!