Suisse: Berne évalue le soutien à une ONG palestinienne
Publié

SuisseBerne évalue le soutien à une ONG palestinienne

Une organisation non-gouvernementale est critiquée pour ne pas avoir condamné la nomination d'un centre de jeunesse du nom d'une «terroriste» palestinienne.

La nomination d'un centre de jeunesse du nom d'une «terroriste» palestinienne a déjà provoqué des réactions.

La nomination d'un centre de jeunesse du nom d'une «terroriste» palestinienne a déjà provoqué des réactions.

UNWatch.org

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) va superviser le paiement de fonds d'aide à une ONG active en Palestine. Cette ONG sise à Ramallah est accusée de soutenir une organisation qui n'a pas assez pris ses distances avec le terrorisme.

Le DFAE a annoncé dimanche une enquête, confirmant ainsi une information de la Sonntagszeitung. Nous prenons toujours au sérieux les allégations au sujet de violations, ont indiqué à l'ats les services de Didier Burkhalter. Ils ont demandé des clarifications immédiates avec l'ensemble de leurs partenaires dans la région.

Une ONG critiquée

L'examen de l'aide concerne l'ONG «Human Rights & International Humanitarian Law Secretariat», basée à Ramalaah en Cisjordanie. Cette organisation non gouvernementale reçoit des fonds de la Suisse, du Danemark, des Pays-Bas et de la Suède.

Son objectif est de promouvoir l'application des droits humains et du droit humanitaire dans les territoires palestiniens occupés par Israël. Les fonds d'aide bénéficient, selon l'ONG, à 24 organisations palestiniennes et pro-palestiniennes israéliennes.

Parmi celles-ci, l'ONG «Women Affairs technical Committe» (WATC). Elle a été critiquée pour ne pas avoir condamné la nomination d'un centre de jeunesse du nom d'une «terroriste» palestinienne.

Le Danemark a sévi

Ce centre n'a reçu aucun fonds de WATC, selon le DFAE. Dans le cas contraire et si d'autres doutes devaient être émis, Berne prendrait des mesures appropriées et cela pourrait aller jusqu'à la cessation immédiate de la coopération.

Selon la Sonntagszeitunget des médias israéliens, le Danemark a déjà bloqué les paiements de son aide à «Human Rights & International Humanitarian Law Secretariat» et ouvert une enquête.

(ats)

Votre opinion