Publié

EcoratingBerne: les Romands font le Parlement plus vert

Après une année, les parlementaires sont passés à la loupe de leur sensibilité écologique. Si les Verts sont plus verts que jamais, le PLR s’améliore, le PDC fait le grand écart et l’UDC se radicalise.

par
Eric Felley
La session de septembre a été marquée par l’occupation de la place Fédérale par les activistes du climat. Cela ne semble pas avoir un très grand effet sur le vote des partis de droite.

La session de septembre a été marquée par l’occupation de la place Fédérale par les activistes du climat. Cela ne semble pas avoir un très grand effet sur le vote des partis de droite.

lematin.ch/felley

Après quatre sessions, soit une année complète depuis les élections de 2019, les parlementaires ont été notés par l’Association – Environnement (Greenpeace, ProNatura, WWF, etc.) sur leurs votes pour établir l’ecorating du Conseil national. Ont été pris en compte l’initiative sur les entreprises responsables, les sujets sur les pesticides, les compensations écologiques, la protection des eaux, la loi sur le CO2, la promotion des voitures électriques, les risques financiers liés au climat ou le désinvestissement de la BNS dans les énergies fossiles

Sans surprise, ce sont surtout les élu(e) s vert(e) es qui font des sans-faute avec 100% de votes en accord avec leur vision de l’environnement. Les Verts libéraux également sont au-dessus des 90%. Les parlementaires du PDC font eux le grand écart. Le mieux noté est Stefan Müller-Altermatt (PDC/SO) avec 72%. On trouve ensuite Vincent Maitre (PDC/GE) avec 56%, Benjamin Roduit (PDC/VS) et Jean-Paul Gschwind (PDC/JU) à 42%. À l’autre bout, le président Gerhard Pfister (PDC/ZG) avec 34% et le nouveau président de l’USAM, Fabio Regazzi (PDC/TI), avec 20% ferment la marche.

Progressions diverses

Au PLR, ce sont les Romands les mieux notés. Damien Cottier (PLR/NE) obtient le meilleur résultat avec 56%, suivis de Jacqueline de Quattro (PLR/VD), 52%, Frédéric Borloz (PLR/VD), 50%, et Laurent Wehrli (PLR/VD), 46%. Ce sont des résultats en augmentation par rapport à la législature précédente, où le meilleur PLR était à 41,7%. Certains progressent plus lentement. Philippe Nantermod (PLR/VS) était à 12% et il a progressé à 26% et Christian Lüscher (PLR/GE) est passé de 21,3% à 36%.


Le PLR le moins motivé est Christian Wasserfallen (PLR/BE) avec 4%. Il est en bonne compagnie avec le groupe UDC, dont le mieux noté est Erich von Siebenthal (UDC/BE) avec 16%. Yves Nidegger (UDC/GE) fait un honorable 6% et puis la grande majorité de l’UDC fait 0%, alors que lors de la législature précédente le groupe était un peu plus haut. Mais la législature n’est de loin pas terminée.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
49 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Anaïs

28.11.2020 à 16:09

...Sauf que même les scores de 100% sont complètement en-deça de ce qui est nécessaire de faire pour garder une planète habitable. Assez désagréable de voire une bannière de la rébellion contre l'extinction servir de pub à des parlementaires verts - qui sont encore loin de se comporter en conséquence de la crise existentielle dans laquelle nous sommes.

Calimero

27.11.2020 à 11:34

Des qu on parle d EF on est systématiquement censuré c est ça la démocratie et la liberté d expression de matin

Langue française

27.11.2020 à 11:33

Quel beau titre! Les Romands "font" le parlement plus vert??? Par contre, ils n'ont pas encore réussi à promouvoir un usage correct de leur langue... ;-)