07.08.2020 à 13:20

Explosions à BeyrouthBerne ne donnera pas un sou au gouvernement libanais

L’ambassadrice suisse sur place, Monika Schmutz, a catégoriquement exclu toute aide financière au gouvernement libanais, craignant que le pouvoir ne s’approprie l’aide financière.

1 / 56
L’armée libanaise a annoncé samedi avoir recensé 85'744 «unités» endommagées, dont des maisons, des hôpitaux et des écoles, après l'explosion au port. (Samedi 19 septembre 2020)

L’armée libanaise a annoncé samedi avoir recensé 85'744 «unités» endommagées, dont des maisons, des hôpitaux et des écoles, après l'explosion au port. (Samedi 19 septembre 2020)

AFP
Des secouristes fouillent les débris d'un immeuble effondré après avoir reçu des signaux qu'un survivant pourrait se trouver sous les décombres. (Samedi 5 septembre 2020)

Des secouristes fouillent les débris d'un immeuble effondré après avoir reçu des signaux qu'un survivant pourrait se trouver sous les décombres. (Samedi 5 septembre 2020)

KEYSTONE
Emmanuel Macron s'est rendu à bord de deux navires français arrivés à Beyrouth avec des milliers de tonnes d'aide d'urgence. (Mardi 1 septembre 2020)

Emmanuel Macron s'est rendu à bord de deux navires français arrivés à Beyrouth avec des milliers de tonnes d'aide d'urgence. (Mardi 1 septembre 2020)

Keystone

La Suisse ne distribuera pas d’aide financière au gouvernement libanais après l’explosion à Beyrouth. L’ambassadrice suisse sur place, Monika Schmutz, l’a catégoriquement exclu vendredi. Les besoins de la population sont prioritaires.

Un versement a déjà été fait à la Croix-Rouge libanaise afin de lui venir en aide, a dit l’ambassadrice à la radio SRF. La Suisse craint que le gouvernement, considéré corrompu, n’accapare les aides financières.

L’ambassadrice suisse Monika Schmutz,

L’ambassadrice suisse Monika Schmutz,

KEYSTONE/archives

Les experts de la Confédération sont sur place depuis jeudi. Ils clarifient les besoins de la population. Quelque 300’000 personnes n’ont plus de toit; un chiffre qui devrait atteindre le demi-million.

La Suisse était déjà avant l’explosion au port de Beyrouth un des pays donateurs les plus importants du Liban. Elle ne laissera pas tomber le pays.

Ambassadrice sous le choc

Monika Schmutz était dans son bureau, qui donne sur le port, à l’ambassade suisse au moment de l’explosion. Elle a été soufflée par l’explosion et a été légèrement blessée à la jambe. Elle est encore sous le choc, avoue-t-elle à SRF. L’ambassade et sa résidence ont été fortement endommagées.

Selon les informations actuelles, aucun autre Suisse n’a été blessé.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!