Coronavirus - Berne renonce au vaccin d’AstraZeneca

Publié

CoronavirusBerne renonce au vaccin d’AstraZeneca

Ayant assez de doses de vaccin anti-covid-19 des autres fabricants, la Suisse va faire don aux pays démunis des 5,3 millions de doses du sérum du fabricant britannico-suédois. Par solidarité, mais aussi par crainte d’une baisse de la volonté de la population de se faire vacciner.

Officiellement, la Suisse renonce au sérum d’AstraZeneca par solidarité avec les pays pauvres.

Officiellement, la Suisse renonce au sérum d’AstraZeneca par solidarité avec les pays pauvres.

REUTERS

En Suisse, personne ne recevra le troisième des vaccins commandés par la Confédération – celui d’AstraZeneca, rapporte la SonntagsZeitung du jour. Pourtant, il devrait enfin recevoir le feu vert de Berne dans les jours ou semaines à venir, selon le journal dominical.

Mais ce vaccin, qui ne recourt pas à la technologie à ARN messager, a perdu de sa popularité. D’une part parce que dans de rares cas il provoque des thromboses chez des femmes jeunes, ensuite parce que cette semaine, une femme âgée de 18 ans est décédée 9 jours après avoir été vaccinée avec ce sérum à Gênes (I). Si bien qu’en Italie de jeunes femmes renoncent à se faire vacciner, et que désormais seuls les plus de 60 ans y reçoivent encore ce vaccin, qui de plus est moins efficace contre les variants brésiliens, indiens et sud-africains du virus.

Peur d’une baisse de vaccinations

Officiellement, la Suisse renonce au sérum d’AstraZeneca par solidarité avec les pays pauvres: la Confédération avait déjà annoncé qu’elle allait offrir 3 millions des doses commandées au programme d'aide internationale Covax. Et la semaine prochaine ou la semaine suivante, le Conseil fédéral sera invité à approuver le don des 2,3 millions de doses restantes du vaccin. Cela pour se joindre à la campagne internationale de collecte de fonds lancée par le Premier ministre Boris Johnson autour de la réunion du G7 au Royaume-Uni.

Mais derrière les portes closes, on murmure que la Confédération craint aussi une baisse de la volonté de la population à se faire vacciner si un incident grave tel celui survenu en Italie devait se produire dans le pays avec ce vaccin.

Suisse championne du monde de vaccinations

Après un lent démarrage, la Suisse est soudain championne du monde de la vaccination, écrit la SonntagsZeitung. 505 000 doses du vaccin de Moderna et 70000 doses de celui de Pfizer/Biontech sont en train d’arriver. Puis, le sérum des deux fabricants sera livré à un rythme hebdomadaire (500'000/semaine de Moderna, 100000/semaine de Pfizer) jusqu’à la fin juin, soit au total plus de 2,5 millions, comme l’a confirmé Masha Maria Foursova, porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP.) Le pays sera donc approvisionné en suffisance. Et actuellement, plus des trois quarts de la population souhaitent se faire vacciner ou l’est déjà.

(ewe)

Ton opinion

23 commentaires