Publié

Produits du tabacBerne se tâte sur les cigarettes électroniques

Le Conseil fédéral définira sa stratégie en matière de cigarettes électroniques d'ici l'été prochain. Il tiendra compte des derniers développements de la réglementation au niveau international.

ARCHIVES, Keystone

La question devrait être réglée dans le cadre du projet de loi sur les produits du tabac. Il existe de nombreuses inconnues sur les opportunités et les risques liés à ce produit, constate pour l'instant le gouvernement.

La question des cigarettes électroniques sera examinée en tenant compte des développements de la réglementation au niveau international, a indiqué jeudi le Conseil fédéral en réponse aux interpellations de Raphaël Comte (PLR/NE) et Guy Parmelin (UDC/VD).

Il s'agira aussi de faire le point sur l'utilisation des e-cigarettes comme produit de substitution et sur leur imposition. Actuellement, seules les cigarettes électroniques sans nicotine peuvent être commercialisées en Suisse. L'importation de produits contenant de la nicotine est toutefois possible pour des besoins personnels.

Ce qui incite certains «vapoteurs» à faire leurs achats de l'autre côté de la frontière. Rayon taxes, les cigarettes électroniques et leurs composants ne sont plus assujettis à l'impôt sur le tabac.

L'e-cigarette fait beaucoup parler d'elle. Dès le 15 décembre, il sera interdit de vapoter dans les trains, les bus et les trams suisses. Déjà aujourd'hui, Swiss ne permet pas de tirer sur une clope électronique dans ses avions.

Récemment, le Parlement européen a refusé de considérer les e-cigarettes comme un médicament et à interdire leur vente dans les boutiques spécialisées ou chez les buralistes.

(ats)

Ton opinion