Publié

Politique de l'asileBerne signe un accord de coopération avec Kinshasa

L'accord de coopération vise à promouvoir et soutenir le retour volontaire de requérants d'asile congolais déboutés en Suisse.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre congolais de l'Intérieur, Richard Muyej Mangez ont signé un accord de coopération.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre congolais de l'Intérieur, Richard Muyej Mangez ont signé un accord de coopération.

Keystone

La Suisse et la République démocratique du Congo (RDC) ont signé lundi un accord de coopération dans le domaine de la migration à Kinshasa.

L'accord a été signé par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et par le ministre congolais de l'Intérieur, Richard Muyej Mangez. Il prévoit d'encourager et d'assister les retours volontaires. La RDC s'engage aussi à réadmettre sur son territoire ses ressortissants n'ayant pas ou plus le droit de séjourner en Suisse.

«L'accord signé aujourd'hui tient compte des intérêts des deux Etats, dans un esprit de partenariat et de coopération», a indiqué Simonetta Sommaruga lors de l'émission «Forum» sur la RTS. De tels accords sont importants pour avoir des relations stables entre les deux pays. Par ailleurs, l'aide au retour «peut vraiment donner des perspectives aux personnes déboutées».

Migration irrégulière

Tous les problèmes ne seront pas résolus, a-t-elle admis. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a signalé que cet accord prévoit aussi une collaboration entre les deux pays, notamment via des projets sur la sensibilisation de la population sur les risques de l'émigration ou des microcrédits avec des femmes victimes de viol.

La cheffe du DFJP s'est aussi entretenue avec la ministre congolaise de la Justice, Wivine Mumba Matipa. Durant leur entrevue, elles ont évoqué la situation en matière de droits de l'homme et abordé des questions humanitaires.

Droit de l'homme

Durant sa visite de travail, Simonetta Sommaruga a rencontré des représentants d'ONG. Ceux-ci lui ont exposé les défis que la RDC doit relever, du point de vue de la société civile, notamment suite aux élections contestées qui ont eu lieu à l'automne 2011.

La conseillère fédérale a également visité la «Maison des Congolais de l'étranger et des migrants», financée par la Suisse. Ce centre d'assistance informe notamment sur les dangers de la migration irrégulière.

Simonetta Sommaruga se rendra mardi en Angola où elle doit également signer un accord de coopération migratoire. Elle rentrera en Suisse jeudi.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!