Hockey sur glace: Berne terrorise FR Gottéron

Publié

Hockey sur glaceBerne terrorise FR Gottéron

A chaque fois que les Fribourgeois affrontent les Ours, ils se prennent une secouée. Vendredi, ils n'y ont pas coupé (2-7).

par
Grégory Beaud
Les Fribourgeois (à g.) se sont lourdement inclinés chez eux vendredi soir face aux Bernois (à dr.).

Les Fribourgeois (à g.) se sont lourdement inclinés chez eux vendredi soir face aux Bernois (à dr.).

Keystone

Depuis le début de saison, FR Gottéron a retrouvé une certaine assise défensive. Loin d'être l'équipe la plus douée offensivement, la troupe de Mark French sait, généralement, contenir ses adversaires. Tous sauf un: Berne. En quatre rencontres, les Fribourgeois ont encaissé 23 buts contre cette équipe pour une moyenne de 5,75 capitulations par match. Depuis le début de saison, les Dragons ont encaissé 69 buts et donc un tiers (!) contre le SCB. Une horreur de statistique qui démontre tout le chemin qu'il reste encore à parcourir pour les hommes de Mark French. «Nous ne sommes effectivement pas encore à leur niveau, a haussé les épaules le défenseur Ralph Stalder. Lorsqu'ils déroulent leur jeu, c'est difficile de les contrer.»

Si l'issue de la rencontre était claire dès le début, l'entraîneur fribourgeois regrette certains détails. «Comprenez-moi bien, je ne veux pas dire que ces petites choses auraient changé le résultat de cette rencontre, s'est-il d'emblée dédouané. Non. Mais il est vrai que nombre de pucks ont rebondi dans leur direction. Déjà que c'est l'équipe la plus douée, elle n'a pas forcément besoin de cela pour s'imposer.»

Battus à deux reprises par Berne en une semaine, les Fribourgeois se rendent samedi soir à Genève. Toujours sans Rathgeb ni Sprunger, blessés. «Ce n'est pas simple de devoir composer sans deux leaders durant une longue période, a remarqué Mark French. Sur quelques rencontres, tout le monde arrive à hausser son niveau pour compenser. Mais la répétition des matches n'est de loin pas un avantage dans ces circonstances.»

Face aux Aigles, l'entraîneur ontarien va-t-il relancer son gardien Barry Brust dans la bataille? Ludovic Waeber, qui n'a rien - absolument rien - à se reproche risque, tôt ou tard de lui rendre sa place de titulaire. Alors, tôt ou tard? «C'est un excellent élément et il faudra trouver le moment idéal pour faire appel à lui, a-t-il temporisé. Je vais déjà voir si nous avons des blessés à déplorer avant de prendre une décision. Excusez-moi d'être cliché, mais je vais d'abord analyser la rencontre à la vidéo avant de prendre des décisions pour notre prochain match. Mais c'est une option que je prendrai très fortement en compte.»

Ton opinion