28.11.2019 à 17:00

SuisseBerne veut agir contre les déchets sauvages

Le Conseil fédéral veut s'attaquer aux déchets qui jonchent le sol et polluent et que l'on appelle littering.

Ces déchets sauvages provoquent des pollutions environnementales.

Ces déchets sauvages provoquent des pollutions environnementales.

Keystone

Plastiques, canettes en aluminium ou mégots de cigarettes abandonnés devraient faire partie du passé. Le Conseil fédéral veut prendre des mesures plus percutantes, afin de lutter contre ce fléau. Il propose jeudi au Parlement d'accepter une motion déposée par le conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR).

Ces déchets sauvages ternissent l'image de la Suisse et provoquent des pollutions environnementales. En zone rurale, explique le Fribourgeois, les vaches ingèrent des débris d'aluminium et doivent être abattues.

Interdiction de certains plastiques

Le gouvernement a aussi accepté une motion d'Isabelle Chevalley (PVL/VD) visant à interdire rapidement les plastiques dits «oxo». En présence de chaleur ou d'UV, ces plastiques se dégradent en tous petits morceaux qui polluent les eaux et finissent dans la chaîne alimentaire. L'UE a décidé de les interdire d'ici 2021. Et la Suisse doit s'aligner sur cette décision, estime Isabelle Chevalley.

Le Conseil fédéral est aussi d'accord de rédiger un rapport sur la manière de diminuer les déchets (public et industriel) qui continuent d'aller en incinération. Beaucoup de citoyens aimeraient trier plus de déchets, mais il n'existe que très peu de possibilités, explique la Vaudoise dans un postulat.

Les entreprises sont aussi conscientes du rôle qu'elles ont à jouer. Elles veulent mettre en oeuvre la gestion du recyclage des emballages en Suisse. Le Conseil fédéral n'a pas motivé ses décisions.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!