Actualisé

VisiteBerset évoque la collaboration Suisse-UE à Bruxelles

Alain Berset a notamment rencontré les commissaires européens pour la santé, l'emploi et la fiscalité.

Ici avec le Français Pierre Moscovici, en charge de la fiscalité (Lundi 1er juin 2015).

Ici avec le Français Pierre Moscovici, en charge de la fiscalité (Lundi 1er juin 2015).

Keystone

Le conseiller fédéral Alain Berset a rencontré quatre commissaires européens lundi 1er juin à Bruxelles. Il s'agissait de sa première visite dans la capitale européenne depuis l'entrée en fonction de la nouvelle Commission.

Le ministre suisse de la santé a notamment rencontré son homologue Vytenis Andriukaitis, en charge à la Santé et à la Sécurité alimentaire. Les deux hommes ont discuté des défis à relever dans ce domaine, comme la résistance aux antibiotiques. C'est un problème qui ne peut pas être résolu seulement au niveau national, a déclaré le conseiller fédéral devant la presse.

Même constat avec les maladies transmissibles comme Ebola. Là aussi la lutte nécessite une coordination internationale. Pour cette raison, la Suisse souhaite être admise au sein du comité de sécurité sanitaire de l'UE. Actuellement, elle ne peut assister aux réunions de cette instance que sur invitation des Européens.

Coopération souhaitée

Berne aimerait aussi rejoindre le système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF), qui permet aux Etats membres d'échanger des informations sur les produits dangereux qui pourraient arriver sur le marché. Des négociations sont en cours, mais ce dossier est lié à la question d'un accord-cadre institutionnel.

La Confédération envisage aussi une coopération plus étroite entre l'Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic) et l'agence européenne des médicaments (EMA) dans le domaine du contrôle et de la certification des médicaments.

Alain Berset a également rencontré Marianne Thyssen, la commissaire européenne pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, et Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne chargé de l'Euro et du Dialogue social.

Le Fribourgeois a salué les «très bonnes» relations entre Bruxelles et Berne dans le domaine social, rappelant que 1,3 million de citoyens européens vivent actuellement en Suisse.

Une certaine compréhension

Dernier interlocuteur rencontré, le Français Pierre Moscovici, en charge de la fiscalité, qui avait signé la semaine passée l'accord sur l'échange automatique d'informations en matière fiscale. Alain Berset lui a rappelé l'importance pour la Suisse d'un accès au marché financier de l'UE. L'ancien élu du Doubs a «pris note» de cette demande, a souligné Alain Berset.

Les discussions ont permis d'évoquer la mise en oeuvre de l'initiative «contre l'immigration de masse». Devant la presse, Alain Berset a dit avoir senti chez ses hôtes «une certaine ouverture et compréhension».

Des discussions sont en cours avec l'UE et elle concerne aussi la clause de sauvegarde que pourrait réclamer la Suisse. Il faut maintenant attendre de voir ce que va donner cette première phase, a ajouté le socialiste fribourgeois.

(ats)

Votre opinion