Publié

FootballBesle est dégoûté

L'ancien capitaine xamaxien est libre. Il attend que le club lui paie son dû.

par
Renaud Tschoumy

NE Xamax avait jusqu'à lundi pour réintégrer Stéphane Besle dans son effectif, selon la demande formulée par l'avocat du joueur, Skander Agrebi, le jour où le capitaine xamaxien a été viré. «Le club n'ayant pas répondu, je considère ce silence comme une confirmation de mon licenciement, explique Besle. Je suis donc libre de me trouver un nouveau club sans indemnités de transfert.» Mais Besle, qui était sous contrat jusqu'en juin prochain avec le club de la Maladière, entend bien être remboursé. «En plus des mois de novembre et de décembre, le club devra me payer mes six mois de salaires 2012.»

Le joueur neuchâtelois ne va pas demander la mise en faillite du club. Son avocat le confirme: «On a donné un délai réglementaire au club pour s'acquitter de son dû. On avisera à ce moment-là. On a un esprit d'ouverture, tout en restant fermes dans notre demande.»

Besle a averti la League de son nouveau statut, et il attend des offres. «Pour l'instant, je m'entretiens en faisant de la musculation et de la course. Je ne veux pas aller m'entraîner avec un autre club de la région pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté sur mon statut.» S'il regarde devant lui, il ne peut pas tout oublier. «Je suis dégoûté. Pas forcément de mon cas, moi, je ne suis qu'une goutte d'eau. Mais ce qu'on est en train de faire au club et à la région, ça me fait mal. Beaucoup de gens souffrent et vont encore souffrir. Le pire, c'est cela.»

Ton opinion